News AFP 2009 (les informations et liens favoris sur l'entreprise AFP) 

  

 

Retour  INDEX   /  Le Bureau  / Agenda   /  Publications  /   News Adhérents  /  News AFP 

 

 

     

News Afp : année 2017-2016   année 2015    année 2014    année 2013    année 2012    année 2011    année 2010    année 2009    année 2008

    Les dernières News de l'AFP... et du "club" des Agences de presse - ANNE 2009

Octobre - Novembre - Décembre

28 décembre 2009 - Dans une tribune au Monde, la direction de l'AFP assure que les agences sont "plus indispensables que jamais" et défend la nécessité d'un nouveau statut pour l'AFP dans une tribune publiée lundi par Le Monde. "Depuis que l'internet s'est imposé comme vecteur incontournable d'information (...) Ce n'est pas tant la qualité ou la pertinence des informations délivrées par les agences qui sont pointées du doigt, mais le prix jugé élevé", écrivent Philippe Massonnet et Juliette Hollier-Larousse, respectivement directeur de l'information et directrice adjointe.

"Les agences de presse doivent affirmer haut et fort qu'elles sont un ingrédient irremplaçable pour une information complète et de qualité", selon les auteurs.

"C'est d'ailleurs la recherche d'un financement mieux assuré, dans le respect de la loi européenne, qui conduit l'AFP à vouloir se doter d'un statut nouveau, tout aussi protecteur de son indépendance que le statut actuel", écrivent-ils.

Une réforme du statut de l'AFP (qui est une loi de 1957) demandée par le gouvernement fait actuellement l'objet d'un débat public. Une série d'auditions s'est tenue à l'Assemblée nationale début décembre et une table ronde doit avoir lieu au Sénat le 12 janvier.

Le PDG de l'AFP, Pierre Louette, a remis au gouvernement en mars un rapport préconisant la transformation de l'AFP en société par actions à capitaux publics. Cette proposition est contestée par le personnel qui a organisé un référendum sur une telle modification du statut.

Claude Moisy, un ancien PDG de l'AFP, avait estimé dans les mêmes colonnes du Monde qu'il ne fallait pas changer le statut de l'AFP. (AFP via Google)

 

22 décembre 2009 - "Ne pas protéger les sources, c'est les tarir

Par un dernier vote de l'Assemblée nationale, le Parlement devait donner, la nuit dernière (12/12/2009),son feu vert définitif au projet de loi sur la protection des sources des journalistes, un texte qui dormait dans les tiroirs depuis un an. Selon le texte que les députés devaient adopter hier, « le secret des sources des journalistes est protégé dans l'exercice de leur mission d'information du public » et il ne peut lui être porté atteinte que « si les mesures envisagées sont strictement nécessaires et proportionnées au but légitime poursuivi ».
Ce texte met la France en conformité avec certaines décisions de la Cour européenne des droits de l'Homme qui estime que « la protection des sources est la pierre angulaire de la liberté de la presse ». La Cour s'appuie systématiquement sur le droit à « la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publiques », comme le stipule l'Article X de la Convention des droits de l'Homme. « Ne pas protéger les sources, c'est les tarir », affirme de son côté Louis-Marie Horeau, rédacteur en chef au Canard Enchaîné.

Charte de Munich : La presse distingue en général deux catégories de sources : « identifiées » ou pas. « Une source identifiée est la personne désignée par son nom ou son titre qui est à l'origine de l'information (...) La source directe peut-être aussi un organisme ou un document », écrivait il y a quarante ans l'Agence France-Presse dans un petit manuel à l'usage des journalistes. « La "source" d'une information se réfugie souvent derrière l'anonymat. Le respect de cet anonymat constitue parfois la condition préalable posée par l'informateur à la diffusion de la nouvelle », expliquait alors l'AFP.
« Une source officieuse, c'est quiconque souhaite apporter son concours à une information diversifiée qui dérange la marche de l'information officielle, estime Louis-Marie Horeau. Les sources officielles se protègent d' elle-même car elles ne véhiculent que de l'info institutionnelle. » Il faut distinguer protection des sources et secret professionnel, une notion légale à laquelle les journalistes ne sont pas assujettis, contrairement aux banquiers, médecins ou avocats. La Charte de Munich - qui aborde l'éthique journalistique et date de 1971 - estime qu'il faut « garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement » . (Nortd Eclaire.fr via Google)

 

17 décembre 2009 - Le prix Kate Webb de l'AFP remis à des journalistes philippins

Une agence de presse indépendante philippine, spécialisée dans le journalisme d'investigation dans l'un des pays les plus dangereux pour les reporters, a reçu mercredi le prix Kate Webb décerné par l'AFP.

Le Centre philippin pour le journalisme d'investigation (PCIJ) est confronté depuis vingt ans à la difficulté d'enquêter dans un pays frappé par une corruption chronique.

Le danger de l'exercice de cette profession aux Philippines a été mis une fois de plus en lumière le mois dernier par le massacre de 57 civils, dont 31 journalistes, dans le sud des Philippines, dans le cadre de rivalités politiques.

"Les récents assassinats de journalistes sont liés en général à la corruption et aux activités criminelles" qui touchent le pays, a expliqué Malou Mangahas, la directrice de l'agence PCIJ.

Le PCIJ est le deuxième lauréat de ce prix qui récompense chaque année un journaliste de la zone Asie-Pacifique en mémoire de Kate Webb, une journaliste de l'Agence France-Presse décédée en 2007 d'un cancer, à l'âge de 64 ans qui s'était distinguée par son grand courage en couvrant de nombreux conflits dans la région.

Le prix Kate Webb de l'AFP récompense des journalistes de texte ou d'image qui exercent leur métier dans des zones dangereuses. Il est doté de 5.000 euros que le lauréat doit utiliser pour financer un reportage à l'étranger.

"Les récents assassinats de journalistes sont liés en général à la corruption et aux activités criminelles" qui touchent le pays, .Cette bourse permettra de former des journalistes philippins à la façon de pratiquer avec le plus de sécurité possible le journalisme d'investigation sur les élites philippines, a expliqué Mme Mangahas, la directrice de l'agence PCIJ. (afp via google)   

photo daté du 16 décembre 2009 des membres du Centre philippin PCIJ

 

 

 16/12/2009 - AFP: Budget 2010 en déficit et soutien du CA aux propositions de réforme

le Conseil d'Administration de l'AFP a voté pour la première fois de son histoire un budget en déficit et soutenu les propositions d'évolution du statut proposées par sa direction à la demande du gouvernement, a-t-on appris mercredi à l'issue du Conseil.

Si l'AFP réalise "une vraie performance économique" avec un résultat net 2009 de 2,8 millions d'euros, le président de l'AFP table sur une perte de 2 millions d'euros en 2010, selon le communiqué publié par la direction.

Les résultats de 2009 ont pu être obtenus grâce au modèle économique spécifique de l'AFP, qui privilégie les abonnements annuels tant pour l'Etat français que pour les clients commerciaux.

Pour les représentants du personnel au CA, "il ressort que 2010 sera une année difficile sur le plan financier, comparativement à une relativement bonne année 2009", selon un communiqué publié à l'issue du Conseil. (le monde.fr via Google)

 

 15/12/2009 - Le groupe Hersant renonce à l'AFP

Le groupe Hersant média a décidé de ne pas reprendre d'abonnement à l'Agence France presse début 2010, annonce mardi Press news. Le mouvement initié en 2009 par La Provence, Paris Normandie, va être emboîté par d'autres titres: L'Union, L'Ardennais, Est éclair, L'Aisne nouvelle et Nice Matin. "Sur fond de baisse de 20% de ses recettes publicitaires en 2009, la presse régionale reproche à l'AFP (où elle est pourtant largement représentée au conseil d'administration) une offre inadaptée à ses besoins réels et trop onéreuse". Pour l'instant seul, le groupe Hersant a franchi ce cap. (Le JDD.fr)

 

10/12/2009 -  Président du Centre de Formation des Journalistes et ancien PDG de l’AFP (de 1979 à 1987),   Henri Pigeat installé ce 10 décembre par le ministre de la culture, à la tête d'un  groupe de travail de cinq experts chargés de réfléchir à l'évolution de l'Agence France-Presse ....  (voir info complète dans le dossier réactualisé du chapitre de la "Modernisation des statut de l'AFP" 

( photo:AFP Francis Teitgen, Michèle Cotta, Frédéric Mitterrand, Jean-Marie Colombani et Henri Pigeat, jeudi, au ministère de la Culture).

 

  

 

 07/12/2009 - L'AFP en ébullition après l'abandon d'un plan de départs volontaires

Vendredi, par un mail envoyé aux salariés à 18 h 06, la direction a annoncé l'abandon du projet de plan de départs volontaires (on parle d'une quarantaine de postes). La direction estime que la politique de la chaise vide pratiquée par les syndicats CGT et FO, notamment lors de la réunion de négociation du 3 décembre, ne rendait plus réalisable ce plan de départs que beaucoup attendaient... "Un plan de départs volontaires doit être réalisé dans l'intérêt des deux parties, déclare au point.fr Pierre Louette, depuis l'étranger, où il est en déplacement. Je ne suis pas là pour vider les caisses de l'AFP en répondant à une surenchère des syndicats."
Le contexte social est très tendu, notamment en raison du déménagement d'une partie de la rédaction dans des locaux tout proches de ceux du siège.  Les syndicats s'alarment du fait que la rédaction sera coupée en deux. Pierre Louette explique, quant à lui, avoir déployé tous ses efforts pour trouver des locaux "très proches, plus spacieux et plus propres" que ceux du siège
(voir locaux) "en écartant des solutions plus radicales" qui auraient consisté à abandonner le siège actuel pour un bâtiment neuf et très éloigné. Néanmoins, Philippe Capdevielle, délégué syndical CFDT et également secrétaire général du comité d'hygiène et de sécurité, a refusé de signer l'ordre du jour à propos de ce déménagement. La direction de l'AFP, qui y voit une manoeuvre visant à retarder le processus, a attaqué en référé Philippe Capdevielle afin de vérifier s'il avait le pouvoir ou non de refuser de signer l'ordre du jour... L'audience devrait se tenir le 15 décembre.
La réforme du statut de l'AFP inquiète En toile de fond de ces divers mouvements d'humeur, les journalistes de l'AFP s'inquiètent de la réforme du statut de l'agence, pour laquelle Pierre Louette milite. L'entreprise, qui n'a pas d'actionnaire depuis la loi de 1957, se voit ainsi garantir son indépendance vis-à-vis de l'État (lequel est toutefois son premier client en lui assurant 40 % de son chiffre d'affaires). Les syndicats, là aussi, tordent le nez. Ils craignent que "la nationalisation" de l'AFP, dont la Caisse des dépôts ou l'Agence des participations de l'État deviendraient les actionnaires, ne soumette la rédaction à la tutelle du gouvernement. Les différents acteurs du dossier seront entendus, mercredi, par la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale.
Pierre Louette peine à convaincre les partenaires sociaux de ses bonnes intentions, d'autant que l'agence est traversée, depuis ce matin, d'une rumeur le donnant partant et remplacé par Jean-Marie Colombani. "C'est ridicule, commente Pierre Louette. Quand ils ne savent pas, ils inventent."
(AFP /  Emmanuel Berretta Le point.fr / via Google)

 

03/12/2009 - Copenhague: un groupe sur Facebook lancée par 11 agences de presse mondiales

Onze agences de presse internationales:l' AFP, l’ ANP (Pays-Bas), l'Américaine AP, APA l'Autrichienne, APcom (Itlalie), Canadian Press, l'Allemande DPA, Kyodo (Japon), Lusa (Portugal), P A (Royaume Uni) et l'agence russe RIA, ont créé un groupe sur le réseau social Facebook consacré au Sommet de Copenhague sous l'égide de Minds International, réseau d'agences mondiales, a annoncé mercredi la direction de l'AFP. Le groupe sur Facebook, baptisé The Climate Pool, permettra aux internautes de communiquer avec les journalistes qui couvriront le sommet de Copenhague sur le réchauffement climatique.

 La page Facebook, en anglais, sera élaborée comme un blog qui donnera notamment des éléments sur les coulisses du sommet. Twitter sera également utilisé pour attirer les internautes vers ce blog.

"Le but de cette plateforme est d'encourager les lecteurs à communiquer directement avec les journalistes internationaux à la conférence des Nations Unies du 7 au 18 décembre prochain", selon le communiqué de Minds."Le sommet sur le climat de Copenhague aura des conséquences sur la vie de milliards de gens et va retenir l'attention de nouveaux consommateurs dans le monde entier, +The Climate Pool+ sera une occasion unique pour les internautes de discuter du changement climatique avec quelques uns des journalistes les plus chevronnés qui suivent la conférence", a déclaré Wolfgang Nedomansky, directeur général de MINDS cité par le communiqué.

"Cette expérience est aussi une façon pour les agences de presse du monde entier de montrer qu'elle peuvent coordonner leurs efforts au service d'une mission commune de collecte professionnelle d'informations répondant aux critères de qualité les plus élevés", a estimé de son coté Philippe Massonnet, directeur de l'information de l'AFP

(AFP via Le Monde.com et Google)

 

02/12/2009 - Le PDG de l'AFP veut lutter contre le pillage en ligne « Ca coûte beaucoup, ça rapporte rien et ils sont déjà en grève avant que j'arrive. » Voilà comment Vincent Bolloré a tourné en dérision l'idée qu'il puisse investir dans l'Associated Press. L'anecdote est racontée par Pierre Louette, PDG de l'AFP pour faire taire les rumeurs d'entrée d'investisseurs privés dans son agence. L'idée que des investisseurs puissent faire la queue pour rentrer dans le capital de son AFP, « c'est Oui-oui et Potiron vont faire du ski » résume-t-il lors d'un déjeuner organisé par l'Association des journalistes médias. Autrement dit, l'AFP n'est « pas vendable » d'après le PDG qui défend un projet de réforme pour faire de l'agence une société de capitaux publics ....// .....Un logiciel pour suivre le pillage de ses dépêches  La raison ? La presse quotidienne régionale, qui a perdu près de 20% de ses recettes publicitaires, fait des coupes dans ses budgets. Et l'abonnement à l'AFP fait vite partie des terrains d'économie, surtout quand la circulation des dépêches sur le web crée un sentiment de gratuité, d'information disponible partout. .... ( voir article intégral de Guillemette Faure  Eco89

 

01 décembre - Manaudou porte plainte contre l'AFP ?

Suite à l'annonce de la grossesse de Laure Manaudou par l'AFP en septembre dernier, (voir info du 20 septembre) l 'ancienne championne de natation aurait porté plainte contre la célèbre agence de presse de la place de la Bourse.

D'après la rédaction du Post, la direction juridique de l'AFP aurait reçu ces derniers jours une assignation au tribunal de Nanterre pour atteinte à la vie privée. Joint par le site d'information, Maître Didier Poulmaire, l'avocat de Laure Manaudou, l'aurait confirmé : «Nous avons porté plainte il y a un mois environ. L'audience a déjà eu lieu. Quant au délibéré, je n'ai pas la date en tête, mais il devrait intervenir bientôt». 

 

Octobre - Novembre

25 novembre 2009 - Le correspondant de l'AFP en Somalie et trois autres journalistes distingués

Quatre journalistes, dont le correspondant de l'AFP en Somalie Mustafa Haji Abdinur, ont reçu mardi à New York le prix international de la liberté de la presse 2009, décerné par le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), organisme de défense des journalistes.

Les journalistes récompensés, outre Mustafa Haji Abdinur, sont la Tunisienne Naziha Réjiba, l'Azerbaïdjanais Eynulla Fatullayev et le Sri Lankais J.S. Tissainayagam.

Mustafa Haji Abdinur, 27 ans, est depuis trois ans le correspondant de l'Agence France-Presse en Somalie, un pays livré au chaos et à la guerre depuis 1981. Il a fondé en 2007 une radio indépendante, Radio Simba, dont il est le rédacteur en chef.

"En m'attribuant ce prix, ils reconnaissent le courage de tous les journalistes qui travaillent en Somalie", a déclaré Mustafa Haji Abdinur. "Ils rendent hommage à tous ces reporters qui ont fait des sacrifices énormes pour leur profession", a-t-il poursuivi.

"Jamais au cours de ma vie --j'ai 27 ans-- la Somalie n'a eu de gouvernement central", a-t-il expliqué. "C'est pour cela qu'il est si dangereux d'être reporter: il n'y a ni police, ni armée, ni système judiciaire pour nous protéger quand il y a un problème".

Mustafa Haji Abdinour "a vu six de ses confrères tués cette année dans des échanges de tirs dans les rues de Mogadiscio, ou abattus dans l'exercice de leur métier. Il figure parmi les très rares journalistes qui ont le courage de travailler à Mogadiscio en dépit de la violence et d'une économie en ruines", avait relevé le CPJ au moment de l'annonce des lauréats.( AFP via Romandie.news et Google)

 

21 novembre 2009 - De plus en plus de journaux sont tentés de résilier leur abonnement, jugé trop coûteux, aux agences de presse   (voir article complet du Monde.fr) ---   à revoir  également l'info du 17 juin 2009 : La presse régionale est tentée de se passer des services de l'Agence France-Presse  

 

2 novembre 2009 - Départ en retraite de Jean-François Le Mounier mettant ainsi un terme à Rome, à une longue carrière de trente six années à l’AFP qui lui a permis d’exercer des responsabilités de chef de poste et de Directeur au siège et dans plusieurs régions. 
Diplômé du Centre de Formation des Journalistes, il est entré à l’AFP en août 1973, au desk international de l’Agence, après avoir fait la coopération au journal "Fraternité-Matin" à Abidjan, où il avait succédé à François Grangié (qui a également pris sa retraite cette année).
Nommé rédacteur à Londres en novembre 1974, puis directeur du bureau d'Islamabad en novembre 1976. il couvrira notamment le renversement d'Ali Bhutto par le général Zia, son procès truqué à Rawalpindi et sa pendaison.
Egalement responsable de la couverture de l’Afghanistan, il assiste au renversement de Daoud (le cousin du roi Zaher Shah) par un coup d'état prosoviétique.
Cette période particulièrement intense culmine avec l'invasion soviétique le jour de noël 1979 et l'arrivée au pouvoir de Babrak Karmal. « Je rencontrerai de nombreux chefs des Moudjahidines dont Gulbuddin Hekmatiar qui priera un jour durant une interview avec ses armes et ses gardes du corps dans le salon de la maison-bureau d'Islamabad » se souvient Jean-François.
« C'est avec des hommes d'Hekmatiar que je passerai quelques jours en reportage dans l'est de l'Afghanistan avec survols d'hélicoptères soviétiques et franchissement de la tempétueuse rivière Kunar sur un radeau de bois flottant grâce à des peaux de vaches cousues et gonflées à la bouche: je vis les aventures de Tintin … »
Envoyé spécial fin 1980 lors du déclenchement de la guerre Iran-Irak, il est expulsé au bout de quinze jours par les Irakiens pour avoir donné le scoop du bombardement par les Iraniens du centre de recherche nucléaire abritant le réacteur Osirak. Ce réacteur sera détruit en juin 1981 par l'aviation israëlienne.
Après un passage à la rédaction en chef étranger, il est nommé directeur à Jérusalem (1982-1986). Il arrive au moment ou la guerre du Liban vient d'éclater. « J’assiste à l’arrivée des troupes israéliennes à Beyrouth »
Rédacteur en chef étranger (1987-1989), il est ensuite nommé directeur du bureau de Rio (1989/1992), où il couvre notamment la chute de Fernando Collor de Mello. « L'inflation est galopante, atteignant 1.000 % par jour avant un plan drastique qui ne me laisse que 40 dollars en banque pour faire tourner le bureau… » se souvient-il.
L'agence passe aux transmissions satellitaires et il faut équiper les clients en paraboles dans ce gigantesque pays. Une intense activité commerciale se développe avec des contrats pour la photo dans tout le Brésil.
Directeur régional pour le Proche-Orient à Nicosie (1992-1995) il est ensuite nommé en 1995 directeur de la Photographie. Il restera dix ans à la tête du service où il conduit le passage de l'argentique au numérique. Avec Jean-François Wets et son équipe, il définit et lance ImageForum.
Réorganisation des ventes à la pièce France, régionalisation de la Photo, sortie de l'EPA et création en quelques semaines d'un réseau photo complet en Europe, accords AFP-Getty: « la période est riche en critiques et embuches mais le service photo se transforme, gagne en lisibilité (premier "World Press" pour la photo de la Madone algérienne de Hocine). Le chiffre d'affaires, tiré notamment par les ventes à la pièce, sera multiplié par quatre en dix ans (de 8 à 32 millions d'euros) ».
Directeur du bureau de Rome (2005-2009), il connaîtra ses dernières montées d'adrénaline à l’AFP avec le tremblement de terre de l'Aquila, l'organisation du sommet du G8 et la catastrophe ferroviaire de Viareggio.
Jean-François est parti pour une retraite active. Il va s’adonner à sa passion de toujours, la voile. 

 

  23 octobre 2009 -  Emplois précaires: l'intersyndicale de l'AFP appelle à la grève ..

L'intersyndicale (SNJ, CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, SUD) de l'AFP a appelé vendredi après-midi à un arrêt de travail sur les services français jusqu'à 01h00 du matin samedi pour dénoncer "les manoeuvres dilatoires de la direction" vis-à-vis des salariés précaires.

"Face à la désinvolture, au mépris et aux manoeuvres dilatoires de la direction qui reste sourde face à l'indignation générale du personnel sur la précarité, l'Intersyndicale toutes catégories appelle l'ensemble de tous les services travaillant en France et sur la France, à observer un arrêt de travail jusqu'à 01H00 du matin samedi", précise l'intersyndicale dans un communiqué à l'issue d'une assemblée générale. L'intersyndicale était reçue vendredi après-midi par le directeur des ressources humaines.

La direction de l'AFP, dans un communiqué publié mercredi, avait annoncé que l'intégration de 17 journalistes était programmée d'ici à la fin 2010. Elle estimait qu'il était "impossible d'établir dès maintenant un calendrier précis de titularisation de ces personnes en raison du manque de visibilité sur les mouvements à venir et sur les besoins des différents secteurs"

 

  22 octobre 2009 -  Décès de Geoff Varley journaliste au Desk anglais durant  de nombreuses années...  , a member of the English desk for more than 30 years, died in hospital near Paris on Tuesday, October 20 at the age of 67. He had been suffering from cancer for several years. He leaves a wife, Rita, and three daughters - Emma, Beth and Joanna - the eldest of whom works on the French desk in Nicosia.
Geoff joined AFP in July 1971, at a time when the English desk was little more than a translation service. By the time he retired as deputy desk chief in June 2002, the service had grown and developed enormously, in part thanks to the part he played in improving its editorial standards.
Apart from a four-month stint as interim bureau chief in Lagos in 1973 and a couple of reporting assignments, Geoff worked only in Paris, on the desk and - from 1993 until 1998 - in the Paris bureau. He was demanding and sharp-eyed sub who would invariably improve copy.
At the same time, he had a remarkable breadth of culture - particularly when it came to France, its history, politics and literature - and some of this too brushed off onto those he was mentoring. Younger colleagues who went on to work in foreign bureaus or in more senior positions owe him a great deal.
Friends and colleagues are welcome to attend the funeral at 15h00 on Monday, October 26, at the cimetière intercommunal de Chevilly Larue (125 boulevard Jean-Jaurès).
(AFP)

 

  17 octobre 2009 - Dans un entretien accordé au Nouvelle Economiste, Pierre Louette déclare .... «L’Enveloppe juridique de l’AFP est devenue insuffisante face au défi à affronter»....   à voir également un article du Journal de Dimanche en date du 18 octobre 2009:  "la nouvelle AFP est en marche"

 

  13 octobre 2009 - Lucien Daniau, est décédé le lundi 12 octobre dans sa 96e année, dans un hôpital de Nantes (voir l'info dans news adhérents)

  11 octobre 2009 - Crise à Madagascar: un photographe de l'AFP distingué C'est pour ses images de la violente crise politique malgache du début de cette année qu'un photographe de l'Agence France presse a été distingué samedi par un trophée, dans le cadre du 16e prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre. Walter Astrada a reçu le premier prix en catégorie photo pour son reportage "Madagascar, une crise politique sanglante". Le 2e prix a été attribué à Uriel Sinai (Getty Images) pour "La guerre en Ossetie du Sud", le 3e prix revenant à Jérôme Delay (Associated Press) pour "Trouble au Congo".

 

  10 octobre 2009 - L'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle) est prête à approfondir ses échanges et sa coopération avec l'Agence France-Presse (AFP) en fonction des nouvelles circonstances, a déclaré vendredi le président de Xinhua, Li Congjun.
Le président de Xinhua a fait cette remarque lors de sa rencontre avec Eric McDonald Wishart, directeur de l'AFP pour la région Asie-Pacifique, venu à Beijing participer au premier Sommet mondial des médias.
M. Li a présenté à cette occasion à son interlocuteur les développements de l'activité de l'agence Xinhua. Il a aussi exprimé le souhait que la copopération et les échanges avec l'AFP seraient facilités dans le contexte du développement rapide du numérique et des réseaux.
De son côté, Eric McDonald Wishart a indiqué que les sujets du sommet constituaient également les priorités du développement de l'AFP qui s'efforce de faire progresser l'intégration entre les opérations traditionnelles et celles du multimédia.
Les deux deux parties ont également échangé leurs points de vue sur le renforcement de la coopération en matière d'information. (chine nouvelle)

 

  1 0ctobre 2009 - le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand vient de qualifier la modernisation de l'AFP d'une "nécessité"

photo afpLa modernisation de l'Agence France-Presse, dont la réforme du statut est en cours, relevant que l'Etat doit veiller à ce qu'elle conserve sa "place unique" d'agence française face aux anglo-saxonnes. Il a en outre précisé que les dotations pour les abonnements de l'Etat à l'AFP vont s'établir à 113 millions d'euros en 2010, en hausse de deux millions d'euros sur un an, lors d'une conférence de presse de présentation du budget 2010.

Le contrat d'objectifs et de moyens (COM) pour la période 2009-2013, signé en décembre 2008 entre l'Etat et l'AFP, prévoit une "évolution régulière" des abonnements de l'Etat, notamment en fonction de l'évolution de l'inflation.

En 2009, ces abonnements avaient augmenté de 1,8% pour un montant de 109,6 millions d'euros. --Un projet de réforme du statut de l'AFP est en préparation, porté par la direction au nom de son développement mais combattu par les syndicats au nom de son indépendance.

Qualifiant l'AFP d'"atout pour le rayonnement de la France", M. Mitterrand a estimé que cette réforme du statut correspond à "la volonté de l'Etat de conforter l'agence dans ses missions fondamentales et de lui donner les moyens de s'accomplir".----"La modernisation de l'agence est une nécessité pour répondre à une demande d'information toujours plus importante, immédiate et exhaustive", a-t-il souligné, insistant sur le fait que l'agence doit "être en mesure d'investir dans les nouveaux médias et conquérir de nouveaux marchés à l'international".

Il a rappelé que l'AFP, "la plus ancienne grande agence internationale", fait partie actuellement des trois premières agences mondiales et a ajouté : "l'Etat doit veiller à ce qu'elle conserve cette place unique dans un paysage dominé par les agences anglo-saxonnes".

"Il est de la responsabilité des pouvoirs publics de préserver l'avenir de cette entreprise française reconnue dans le monde entier en dotant l'AFP des meilleurs atouts face à une concurrence de plus en plus aiguisée", a-t-il conclu.

En application d'une loi de 1957 destinée à garantir son indépendance, l'Agence est dotée d'un statut sans équivalent, soumise au droit commercial mais avec une gouvernance dérogatoire au droit commun des sociétés. Elle n'a pas de capital et est administrée de façon collégiale par ses clients.

Dans un nouveau schéma à l'étude, l'Etat détiendrait 100% du capital, avec ouverture éventuelle d'une petite partie du capital aux salariés. Une des pistes de travail consisterait à faire passer de 16 à 9 (PDG compris) le nombre de sièges au conseil d'administration.(AFP via Google)

  Septembre

  21 septembre 2009 PARISDécès de Dominique Vernier, journaliste à l'AFP

Dominique Vernier, qui avait notamment couvert pour l'agence les procès Barbie et Papon, est décédée dimanche à 59 ans d'une tumeur au cerveau, a-t-on appris lundi auprès de sa famille.Entrée en 1979 à l'AFP, Dominique Vernier a travaillé une première fois à la rubrique justice de 1985 à 1988. A ce titre, elle participa à la couverture du procès de l'ancien chef de la Gestapo de Lyon Klaus Barbie, et à la réalisation d'un livre de l'AFP relatant les principales étapes de cet événement historique.Retrouvant la chronique judiciaire entre 1993 et 1999, elle suivit alors le procès à Bordeaux de l'ancien préfet Maurice Papon, condamné pour avoir participé à la déportation de juifs sous l'occupation.Dominique Vernier a occupé plusieurs autres postes à l'AFP, en particulier au service politique, où elle a joué un rôle déterminant dans le suivi par l'agence de nombreux scrutins, dont l'élection présidentielle de 2002.

Elle était revenue au service des informations sociales, où elle avait commencé sa carrière, quand elle a été frappée par la maladie contre laquelle elle s'est battue pendant un an et demi.Dominique Vernier pratiquait avec rigueur et passion le métier d'agencier et celui de chroniqueur judiciaire. Elle suivait à fond, audience après audience, les procès, afin de saisir comment, peu à peu, l'institution judiciaire tente de cerner la vérité.

Elle avait écrit plusieurs ouvrages sur la justice : "La cour d'assises", avec Maurice Peyrot (Que sais-je ? PUF 1989), "La justice en France" (Repères, La Découverte, 1993), "Peines perdues - Faut il supprimer les prisons ?" (Fayard, 2002).Titulaire d'un DES de Sciences économiques, elle avait soutenu en octobre 2007 une thèse de doctorat de sociologie : "Jury et démocratie : une liaison fructueuse ? L'exemple de la cour d'assises française".

Dominique Vernier, qui était mariée à Francis Laffon, rédacteur en chef du journal L'Alsace-Le Pays, avait deux filles, Camille, 32 ans et Sarah, 18 ans. (AFP via GOOGLE)

 

20 septembre 2009 - Laure Manaudou va-t-elle porter plainte contre l’AFP ?

Vendredi, l’Agence France Presse dont la direction est toujours prompte à dénoncer les dérives de la presse people et de la pipolisation de l'info, faisait mieux que Voici-Public-Closer réunis en annonçant la grossesse de Laure Manaudou sans que l’intéressé n’en ait donné l’autorisation.Contactée par la rédaction du Post, l’agence se justifiait que : "Laure Manaudou est un personnage public. Sa grossesse a pu influer sur sa décision d'arrêter (sa carrière de nageuse, ndlr). C'est un élément explicatif. C'est une info."
Un justification qui pourrait s’applique à 90% des articles pour lesquels la presse people va au tribunal. En publiant l’information - non vérifiée, non confirmée - de la grossesse de Laure Manaudou, l’AFP est en infraction avec l’article 9 du code civil, relatif à la protection du droit à la vie privée. Laure Manaudou, toujours prompte à assigner les journaux qui ne respectent pas sa communication officielle, de l’Equipe à Voici-Closer, osera-t-elle se mettre l’AFP à dos ? L’AFP reconnaîtra-t-elle avoir fait du simple journalisme people et arrêtera-t-elle de critiquer les vrais journalistes people ? Si jamais l'AFP est poursuivie, les tribunaux la condamneront-elle aussi lourdement que les mag people ? (Le Post )

 

   18 septembre 2009 Appel à la grève pour le 17septembre: l'AFP se soulève contre son changement de statut , dans un communiqué du 17 septembre, les députés socialistes ont demandé jeudi la création d'une mission d'information à l'Assemblée nationale "sur l'évolution du statut de l'AFP",  la réponse de Pierre Louette à cette demande,  Voir ces dernières informations dans le dossier ouvert sur la modernisation des statuts réactualisé le 18/9/2009 (infos: Le Point, AFP, Nouvelobs.com , via Google)

 

10 septembre 2009 - Une correspondante de l'AFP distinguée par l'Union des Clubs de la Presse de France et Francophones (l'UCPF)

Marine Veith, journaliste indépendante en poste à Durban (Afrique du Sud) a reçu jeudi 10 Septembre 2009 la Bourse "jeunes reporters" décernée par l'UCPF, à la Questure de l'Assemblée nationale. Ce prix, remis tous les ans, récompense un projet de reportage sur le thème de la francophonie, véhicule d'action économique, culturelle ou humanitaire. Correspondante de l'AFP et de AITV à Durban, Marine Veith a proposé un sujet sur l'immigration des Africains francophones en Afrique du Sud. La somme de 4500 euros a été remise à la lauréate de la Bourse par Karl Sivatte, président de l'Union des Clubs de la Presse de France et Francophones et, François Molho, directeur adjoint Média Group EDF. Le jury composé de journalistes professionnels et présidé par Louis Laforge (Des racines et des ailes, France 3) a retenu la motivation, l'esprit de synthèse, la passion du terrain et la qualité d'écriture de son projet. Figuraient parmi la quarantaine de journalistes présents à cette remise de prix, des représentants de Reporters sans Frontières, Journalisme et Citoyenneté (Assises internationales du journalisme), l'Association de préfiguration d'un Conseil de la Presse, l'Association des Journalistes Européens ainsi que des représentants du CFPJ et de l'lnstitut Français de Presse. (Infos et photo franceantilles.fr)

 

Louis Laforge(Des racines et des ailes, France 3), François Molho (directeur adjoint Média Group EDF), Marine Veith et Karl Sivatte, le président de l'UCPF

 

 

  9 septembre 2009 Prolongement par l’AFP d’une expérience de vidéo légère lancée en décembre 2008, avec une dizaine de photographes et de journalistes volontaires en France et à l’étranger, pour renforcer sa production d’images pour le web, en complément des sujets tournés par l’AFPTV.
Après une formation de deux jours dispensée par Henry Bouvier de l’AFPTV et François-Xavier Marit de la rédaction en chef technique, ces volontaires ont été équipés d’appareils adaptés.Ils ont tourné des images lors de reportages au long cours (Nivôse dans l’Océan indien), lors du festival de Cannes et lors de couvertures plus classiques (interview de rugbyman à Londres, images d’ambiance en marge de la coupe des confédérations, démantèlement d’une colonie sauvage en Cisjordanie…). Les séquences tournées ont été montées et légendées par le multimédia à Paris – après une formation spécifique - puis insérées sous forme de webclips dans les pages du journal internet
Un rapport d’étape a été rédigé par les coordinateurs de cette 1ère phase, Henry Bouvier et François-Xavier Marit. Ces tests ont montré qu’il était possible dans certaines circonstances – quand la charge de travail liée à la production texte ou photo le permet - de tourner des images de qualité pour illustrer des informations sur internet.

Forte de ces premiers enseignements, l’AFP va poursuivre l’expérience dans les mois à venir, sur la base du volontariat. Pour ce faire, la direction de l’Information charge Henry Bouvier d’une mission de coordination du projet vidéo légère, pour une durée de six mois. (AFP)

 

  3 septembre - Lancement d'ACP, "première agence de presse de l'ère numérique" 

Une nouvelle agence de presse, présentée jeudi par ses concepteurs comme "la première de l'ère numérique" et baptisée Agence Centrale de Presse (ACP), sera mise en ligne en janvier 2010 et permettra aux médias d'acheter des articles fournis par des journalistes professionnels.

L'ACP appartiendra au groupe de presse Imacom, dont l'actionnaire principal est Christian Ciganer-Albeniz, Pdg de la Compagnie financière de Constance et frère de Cécilia Ciganer-Albeniz, ancienne épouse de Nicolas Sarkozy.

Présentée lors du festival de photojournalisme "Visa pour l'image" à Perpignan, la future ACP - qui n'a comme lien avec une ancienne agence disparue en 1990 que le nom racheté par Imacom - veut "réinventer la relation entre journalistes et médias dans un contexte de crise historique et de mutation de la presse écrite".

Elle se défend de vouloir concurrencer les agences traditionnelles comme l'Agence France-Presse, Reuters ou Associated Press .(AFP via Google et ACP-Presse.com(voir également l'info du 10 Juillet 2009 -L'AFP voit d'un mauvais œil un éventuel retour de l'ACP)

 

  1septembre 2009- Prisma Presse, deuxième éditeur de magazines en france (Capital, Geo, VSD, Femme Actuelle...), va ouvrir un plan de départs volontaires touchant 45 salariés "maximum" sur environ un millier, en raison de la crise du marché publicitaire, a-t-on appris mardi auprès de la direction. Ce plan de réductions d'effectifs, le premier dans l'histoire de Prisma Presse, porte sur les secteurs de la publicité, du marketing et d'internet mais ne toucherait  pas les rédactions, 

Aout 

 

  12 aout 2009 -Tribune de Joffrin sur l'AFP : les syndicats en rajoutent une couche

Avec sa tribune titrée « L'agence France-frousse » et publiée le 7 aout dans Libération, Laurent Joffrin peut se vanter d'avoir semé une belle pagaille. Dans des communiqués publiés depuis, deux importants syndicats de journalistes de l'AFP, le SNJ et le SNJ-CGT, prennent le contrepied de la réponse de leur direction.

Par ailleurs, le SNJ national s'interroge même sur l'« opportunité » de cette tribune, au moment où le gouvernement remet en cause le statut de l'agence. Evidemment, les deux syndicats insistent avant tout sur ce dernier point : l'AFP est menacée par cette réforme, prévue pour septembre, qu'ils appellent à contester en signant la pétition mise en ligne sur le site SOS-AFP.org. Pour le reste, leurs communiqués ne sont pas tendres avec leur direction, et reviennent à confirmer, de manière plus ou moins claire, le fond des propos du patron de Libé sur le manque d'indépendance de l'agence vis-à-vis des pouvoirs.

Petit rappel des faits: dans sa tribune, Joffrin se plaignait que l'agence France-Presse, l'une des trois agences de presse d'envergure mondiale et la principale source des médias français, ait mal relayé trois scoops de Libération.« Jugements hiérarchiques marqués au coin des ambitions et de la servilité »

Premier syndicat dans l'ensemble de la profession comme à l'AFP, le SNJ regrette, dans un communiqué du SNJ-AFP, « le ton » employé par Joffrin : « Les journalistes de l'Agence font chaque jour preuve d'un énorme courage dans les endroits les plus dangereux et les plus difficiles du monde, sans en tirer ni revenus, ni gloire “people”, comme certains de ceux qui utilisent leurs dépêches sans rien risquer.Il est tout aussi inadmissible d'accuser les agenciers, prudents par nature, d'une éventuelle connivence avec la BNP ou la Société générale et inacceptable de ressortir l'affaire des propos de Sarkozy sur Zapatero qui, hors volonté polémique, ne prêtaient pas à l'interprétation qui en a été faite par Libération.

Mais il ne s'agit pas pour autant de se dédouaner de toute responsabilité sur plusieurs incidents rédactionnels et certains jugements pour le moins déséquilibrés que le SNJ n'a pas manqué de pointer ces derniers mois.

Certains ont été dus à des manques d'effectifs (or la direction cherche encore à les réduire ! ), d'autres à des jugements hiérarchiques effectivement marqués au coin des ambitions et de la servilité. »

« Joffrin pose une vraie question, de fond : celle de l'indépendance de l'AFP »

Troisième syndicat à l'AFP (derrière la CFDT), le SNJ-CGT titre son communiqué « Affaire Libération/AFP : il n'y a pas de fumée sans feu ! ». Le texte fourmille de détails. Il relève que deux des trois exemples choisis par Joffrin sont erronés (sur la Société Générale, l'information « ne s'est pas révélée exacte », et sur les propos de Sarkozy, Joffrin n'a « pas compris »). Mais là n'est pas l'essentiel : « Laurent Joffrin pose une vraie question, de fond : celle de l'indépendance de l'AFP à l'égard de tous les pouvoirs. […]

Que l'AFP cherche à vérifier, aussitôt connue, la véracité d'une information publiée par un média, quoi de plus normal. Qu'elle retienne pendant douze heures une info de nature à faire la Une de l'actualité (en l'occurrence, la constitution par la BNP-Paribas d'une provision d'environ un milliard d'euros à distribuer à ses traders pour 2009) en est une autre. […]

Le traitement -à ses débuts en tout cas- réservé par l'AFP à cette affaire, à la demande ou avec l'aval de la rédaction en chef, donne immanquablement le sentiment que nous avons cherché à protéger la BNP-Paribas, en tout cas à ne pas la mettre dans l'embarras. Il est indigne des principes journalistiques de l'agence. Quand il s'agit de la couverture des questions sociales ou de société -immigration, sans-papiers- entre autres, la redchef France se montre autrement soucieuse d'“équilibre”, au point de disséquer d'un oeil soupçonneux tout ce qui s'écrit sur ces sujets ! »

Seul le SNJ national, dans un communiqué non publié sur son site, semble voir des motifs politiques dans la tribune de Laurent Joffrin : « Là où l'on peut légitimement s'interroger, c'est sur le ton et l'opportunité de cette tribune […]. Le discrédit jeté ainsi sur le travail des journalistes de l'AFP semble rejoindre les objectifs beaucoup moins nobles, de celles et ceux qui veulent changer le statut original de cette agence. »

L'explication, plus prosaïque, se trouve peut-être dans « la politique de “coups” journalistiques qu'il a inaugurée depuis son arrivée à la direction de l'un des titres-phare de la presse parisienne », à laquelle fait allusion le SNJ-CGT. Voir à ce sujet le slogan de l'encart d'abonnement, en page 21 de Libé d'aujourd'hui : « Le scoop Libé, une marque de fabrique. » (Augustin Scalbert Rue89)

  Juillet - Juin

  31 juillet 2009 - Décès de l'ancien journaliste de l'AFP André Euloge

André Euloge, qui a été à l'origine de nombreux scoops comme journaliste de l'AFP au ministère de l'Intérieur pendant plus de vingt ans, est décédé vendredi à l'hôpital de Suresnes à l'âge de 87 ans, a-t-on appris samedi auprès de ses proches. Né le 16 août 1921 à Bordeaux, il a commencé sa collaboration avec l'AFP dans sa ville natale comme chroniqueur judiciaire à mi-temps. En avril 1958, il est envoyé au bureau d'Alger où il couvre la guerre. D'une grande rigueur professionnelle, il fut l'un des premiers à annoncer l'assaut le 13 mai 1958 du bâtiment du gouvernement général d'Alger par les partisans de l'Algérie française.De retour à Paris, il est accrédité au ministère de l'Intérieur de 1962 jusqu'à son départ en retraite en 1986. A ce poste, il fut l'auteur de multiples scoops, dont l'assassinat du Pdg de Renault Georges Besse par le groupe Action directe en novembre 1986. Il est l'auteur d'un roman, Médecin à Danzig, paru en 1978, et d'une Histoire de la police et de la gendarmerie des origines à 1940, parue en 1985.Il laisse une femme et un fils.Ses obsèques sont prévues mercredi à 15H30 à l'église Saint-Pierre et Saint-Paul de Courbevoie (Le Monde.fr)

 

  30 juillet 2009 - L'Agence Gamma prestigieuse agence de photojournalisme, née en 1966 à Paris, a été placée en redressement judiciaire avec une période d'observation de six mois,  par le tribunal de commerce de Paris.Un administrateur judiciaire a été nommé pour étudier le plan de continuation d'Eyedea Presse, qui coiffe notamment Gamma et souhaite poursuivre son activité en trouvant des repreneurs. Eyedea, maison mère de ce fleuron du photojournalisme à la française, avait mis l'agence en cessation de paiement mardi. - Stéphane Ledoux, PDG d'Eyedea, a déclaré qu'un plan social serait mis sur pied pour les 14 photographes salariés de Gamma, qui emploie une cinquantaine de salariés. L'agence, qui fut dirigée par Raymond Depardon, est avec Sygma et Sipa, une des trois agences ayant contribué à faire de Paris la capitale mondiale du photojournalisme dans les années 70.

Des délégués syndicaux reprochent à la direction d'avoir transféré certains des photographes d'Eyedea Presse vers les filiales Exclusive et Illustration, jugées plus rentables. Rachetée par Hachette Filipacchi Médias en 1999, Gamma appartient depuis 2006 au groupe Green Recovery, une holding française spécialiste de la reprise d'entreprises en difficulté. (Le Monde.fr)

 

  27 juillet 2009 - Avec le déménagement du bureau londonien de l'Agence France Presse à Tottenham Court Road, c'est toute une page de l'histoire du royaume d'Angleterre qui est tournéeL'horloge victorienne qui orne le fronton de l'ancien siège du Daily Telegraph a sonné dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 juillet la dernière heure de Fleet Street, l'artère mythique des médias londoniens. .  La renommée de cette artère reliant le Strand à la cathédrale Saint-Paul remonte à un certain Wynkyn de Worde, un Alsacien qui y avait fondé la première imprimerie du royaume, en 1500.

En 1945, tous les journaux londoniens et provinciaux étaient présents à Fleet Street. A la fin des années 1980, les quotidiens avaient quitté un quartier pénalisé par la flambée des prix de l'immobilier, les difficultés de circulation et l'introduction de nouvelles technologies. En 2005, ce fut au tour du groupe de médias et de services financiers britanniques Reuters d'émigrer à l'est, dans la zone des anciens docks.

Après le départ de l'agence de presse française, seuls subsisteront les bureaux de DC Thomson, une chaîne de titres écossais, dans un lieu que le journal du soir londonien Evening Standard a baptisé de "rue des . fantômes". Sans oublier la St Bride's Church, l'église des journalistes, dédiée "à tous ceux qui, dans leur quête de vérité par le texte ou l'image, sont confrontés au danger, aux persécutions et à la mort".  

A écouter Pierre Lesourd, directeur du bureau de Londres, ce déménagement au 25 ème étage de la tour de Centre Point, à deux pas de Soho et de Covent Garden, doit permettre de rassembler sur une même plateforme les textes, les photos, la vidéo et les graphiques. "C'est beaucoup plus qu'un changement d'adresse et la nostalgie de quitter Fleet Street, dit-il. C'est (...) l'intégration des divers pôles de la rédaction pour peaufiner un service véritablement multimédia." La nouvelle salle de rédaction ultramoderne s'inspire de celle en étoile du quotidien Daily Telegraph considérée comme la plus avancée outre-Manche dans l'intégration des éditions papier et Web.

A Fleet Street, le vrombissement des rotatives, le va-et-vient des camions de livraison, les cris des livreurs et vendeurs à la criée et les bitures des journalistes dans les pubs environnants ne sont plus qu'un lointain souvenir. Banques, cabinets d'avocats et débits d'expressos ont pris le relais. (Le Monde.fr -  photo AFP/SHAUN CURRY:  Fleet Street, le 23 juillet 2009 l'artère mythique des médias londoniens, )

 

  17 juillet - L'AFP et Nikon s'associent à l'occasion des 13emes championnats du monde de natation. Ainsi, le constructeur a développé pour l'agence de presse un caisson étanche pour le boitier réflex Nikon D3 qui permet aux journalistes de l'AFP de prendre des photos sous marines « avec des angles et une souplesse de prise de vue inédites ». Pour mémoire, Nikon est partenaire officiel de la Fédération Internationale de Natation (FINA) pour la troisième année consécutive. L'événement se tiendra cette année du 17 juillet au 2 août à Rome.

« Nous sommes impatients d'utiliser le caisson étanche du D3 avec télécommande sans fil, grâce auquel nous pourrons réaliser des prises de vue à distance depuis le fond de la piscine et transmettre des clichés haute résolution aux quatre coins de la planète, en quelques secondes. » témoigne François-Xavier Marit, rédacteur en chef technique, AFP Photo .(ITR News.com)

 

17 juillet 2009 - La direction du quotidien la Nouvelle République du Centre-Ouest, envisage un plan social prévoyant la suppression de 181 postes, en raison de problèmes financiers,a-t-on appris jeudi de sources syndicales.

Un comité d'entreprise sur ce "projet de réorganisation" aura lieu lundi 21 juillet, a-t-on indiqué de mêmes. Le plan prévoit la suppression de 181 emplois dont 125 à la Nouvelle République, 27 à Centre Presse (Poitiers) qui fait partie du groupe NR et les autres dans les filiales (communication, publicité, portage), selon des documents communiqués jeudi aux représentants du personnel. Les licenciements interviendraient au plus tôt le 3 septembre et jusqu'au 31 octobre, avec des départs effectifs échelonnés jusqu'au 31 décembre.

Le groupe de presse tourangeau est confronté à une érosion régulière des ventes du quotidien présent dans cinq départements (Indre, Indre-et-Loire, Cher, Vienne et Deux-Sèvres). Des discussions sont en cours pour un rapprochement avec le groupe Centre France-La Montagne.

Créée à la Libération, la NRCO a été diffusée à 212.000 exemplaires quotidiens en 2007 selon l'OJD. (SNJ)

 

  10 Juillet 2009 -L'AFP voit d'un mauvais œil un éventuel retour de l'ACP

Feu l'Agence Centrale de Presse devrait renaître prochainement de ses cendres, plus de quinze ans après sa liquidation en 1993, et cette perspective semble agacer ou même inquiéter l'Agence France-Presse, qui veut s'opposer au dépôt de la marque ACP. C'est que la montée en puissance de l'Internet bouscule aussi le mode opératoire des grossistes de l'information qu'étaient les vieilles agences "télégraphiques", dont l'oligopole est attaqué de tous côtés. (Médiapart)

         (  *  droit de réponse de l'AFP * :  A la suite de cet article, Pierre Louette PDG de l'Agence France Presse, devait adresser le 31 juillet 2009 à Médiapart, à lorigine  de cet article un droit de réponse dans lequel il y affirme qu'il n'y a pas «de volonté de l'AFP de s'opposer à une “renaissance de l'ACP”, mais tout simplement une démarche de protection de ses marques».) (Médiapart)

 

  27 juin 2009 - Florence Biedermann, 52 ans, a été nommée rédactrice en chef centrale de l'Agence France-Presse.
C'est la première femme nommée à cette fonction à l'AFP. Elle succède à Nicolas Miletitch, appelé à de nouvelles fonctions.Correspondante pour l'AFP à Bonn et Nicosie, directrice du bureau d'Ankara de 1998 à 2002, journaliste à la rédaction en chef puis adjointe au service société, Florence Biedermann était adjointe au directeur régional Europe-Afrique depuis 2007.Elle est diplômée du Centre de Formation des Journalistes, de l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (chinois) et de l'Université Paris VII (Littérature et linguistique).
La nomination de Florence Biedermann intervient un mois et demi après celles de Philippe Massonnet à la direction de l'information de l'AFP et de Juliette Hollier-Larousse comme adjointe au directeur de l'information. "La nouvelle Direction de l'Information, avec la rédaction en chef, s'attachera dans les mois qui viennent à achever de concevoir et à mettre en oeuvre une réforme de la chaîne de production de l'information, dans tous ses métiers, afin d'encore renforcer les fondations d'une AFP leader de l'information numérique, en six langues et dans le monde entier", avait alors indiqué le PDG de l'AFP, Pierre Louette.
(Google et les Quotidiennes.com) 
 

  23 juin 2009 -  L'AFP était en grève  ce mardi  de 14h à 17h à l'appel de l’ intersyndicale de l'Agence France-Presse ,( CGT, SNJ, CFDT, FO et Sud) pour protester contre la modification de son statut. Drôle de coïncidence : l'un des premiers dossier du nouveau ministre de la culture provient de la remise en cause d'une réforme... de son oncle François Mitterrand.

Pour faire entendre leur voix, les journalistes de l'AFP se sont rendus ce matin au ministère de la Culture afin de remettre une pétition pour « l'indépendance et la survie de l'agence ». Mais remaniement minestériel au cours de la journée oblige, la motion devrait être remise demain au bon soin du nouveau ministre de la Culture et neveu de l'ancien président, Frédéric Mitterrand.
Voici donc une situation peu banale : Frédéric Mitterrand, fraîchement arrivé au gouvernement, et déjà obligé de trancher sur la modification du statut de l'AFP, dont l'auteur n'est autre que son illustre oncle. Osera-t-il défaire l'oeuvre de Tonton ? C'est toute la question, et l'AFP a hâte d'entendre la réponse.

L'intersyndicale envisage également de remettre ultérieurement cette motion accompagnée de ses signatures (plus de 15.000 à ce jour)  à l'Assemblée nationale et au Sénat. (Google) 

 

23 juin 2009 -  L'Agence France-Presse vient d'être condamnée par la Cour d'appel de Paris pour non-versement de droits d'auteur à 23 de ses photographes, aux termes d'un arrêt selon lequel leur contrat de travail n'autorise pas à exploiter leur production sous forme numérique.

Cet arrêt daté du 9 juin, qui porte notamment sur "l'exploitation numérique des photographies sur le support " internet ", fait suite à une procédure entamée il y a sept ans par 23 reporters photographes de l'agence contre la direction.

"La numérisation des photographies au sein d'une base de données est à l'origine de nouvelles activités d'exploitation commerciale des photographies pour tous les usages numériques, tous les produits dérivés, dont les utilisations en ligne qui ont permis à l'AFP de développer son activité au-delà de sa mission traditionnelle", affirme la Cour indiquant que le mode d'exploitation numérique n'a pas "été précisément mentionné" dans la clause du contrat des photographes qui autorise l'AFP à reproduire et diffuser les photographies de ses salariés.(voir plus d'infos) .(Actu Photo)

  20 Juin 2009 L’AFP retient Cisco pour optimiser l’utilisation de son réseau et de ses centres de données    L’Agence France Presse a choisit la solution d’accélération des applications et d’optimisation de son WAN de Cisco : Cisco WAAS (Wide Area Application Services).

L’Agence France Presse se doit de fournir une information rapide, vérifiée et complète sur ce qui fait l’actualité chaque jour, des guerres et conflits à la politique, au sport, aux spectacles jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie. Dans un monde où se déversent des flux incontrôlés de données non vérifiées et d’informations orientées, les journalistes de l’AFP trient les informations, les hiérarchisent et vérifient les faits avant de les transmettre à travers le monde le plus rapidement possible.

5 000 dépêches, 2 000 photos, 50 infographies par jour et pas moins de 500 vidéos par mois transitent entre les 3 principaux centres de données de l’agence basés à Paris, Washington et Hong-Kong en utilisant un réseau longue distance (WAN). L’AFP s’est tournée vers Cisco avec une double problématique : optimiser l’utilisation de la capacité des liens WAN existants et diminuer les délais de transit de ses informations entre les centres de données pour une mise à disposition toujours plus rapide des informations aux clients.

« Le développement de notre offre vidéo nous a amené à faire évoluer notre infrastructure réseau. Nous devions nous adapter aux nouveaux modes de transmission afin de répondre à un impératif propre aux agences de presse, à savoir transmettre l’information le plus rapidement possible », déclare Serge Misik,  architecte et chef de projet réseau à l’AFP.  L’AFP envisage d’ores et déjà les prochaines évolutions de son infrastructure, afin d’obtenir, à terme, un réseau 100% WAAS. « Demain, nous élargirons la technologie WAAS à d’autres applicatifs non métier indispensables à notre système d’information. Nous réfléchissons également à la mise en place de solutions WAAS mobiles pour nos collaborateurs en déplacement, afin qu’ils puissent transférer plus rapidement leurs informations depuis leur PC portable », conclue Serge Misik. (Global Sécurity Mag Marc Jacob)

 

  Rabat 18 juin 2009  -- Abdelfettah Fakihani, journaliste au bureau de l'AFP à Rabat, est décédé mercredi en fin d'après-midi dans une clinique de la capitale marocaine à l'âge de 60 ans, laissant derrière lui une longue expérience journalistique aux plans national et international. Le défunt, qui sera inhumé jeudi à Rabat après la prière d'Al Asr, travaillait à l'AFP depuis 13 ans. A la veille de prendre sa retraite , il avait été contraint de suspendre ses activités en avril dernier pour des raisons de santé. 
Natif de Marrakech, Fakihani avait commencé sa carrière professionnelle comme enseignant de langue française à Khouribga avant de s'engager dans le métier du journalisme, qui lui a ouvert des horizons encore plus larges pour informer et sensibiliser sur des sujets à caractère politique et culturel. Ancien détenu politique, il avait fait ses premiers pas dans le domaine du journalisme avec la revue "Anfas" et le quotidien "Al Alam", où il avait travaillé pendant 5 ans avant de s'engager comme correspondant de l'AFP au Maroc. Il avait fait montre d'une grande expérience dans son travail où il s'était distingué, selon ses collègues, par son professionnalisme et ses qualités humaines, lui le descendant d'une famille conservatrice et le fils d'un Imam d'une mosquée à Derb Debachi à Marrakech.  Lauréat de l'Ecole normale supérieure, département de la langue française
Fakihani était l'auteur d'un recueil de poèmes et de plusieurs ouvrages, dont "le puits" et "le couloir". Il était marié et père d'un enfant. (le matin.ch)

 

  17 juin 2009 - La presse régionale est tentée de se passer des services de l'Agence France-Presse (Laurence Girard et Xavier Ternisien )

C'est un mini-séisme dans la presse quotidienne régionale (PQR). Le journal La Provence, du Groupe Hersant Média, a annoncé la fin de son abonnement à l'Agence France-Presse à compter du 1 er  juillet. "Le PDG, Didier Pillet, nous a expliqué que le journal utilisait seulement 20 dépêches par jour pour un coût annuel de 550 000 euros", raconte un journaliste du quotidien de Marseille....  (voir article complet) (Le monde.fr) 

 L'Agence France-Presse se veut rassurante et laisse entendre avoir engagé depuis quelques semaines avec la Presse Quotidienne Régionale (PQR) des négociations visant à une adaptation de sa politique tarifaire dans le contexte de crise que traverse la presse écrite. 

  16 juin 2009 Marcel Leguen, ancien journaliste à l'agence France Presse est mort samedi, dans le Morbihan, à l'âge de 87 ans. 

Entré à l'AFP dans l'immédiat après-guerre, Marcel Leguen a fait toute sa carrière en Bretagne et fut directeur du bureau de Rennes, de 1974 à 1983, date de son départ à la retraite. Marcel Leguen avait également été l'un des fondateurs et le premier président du Club de la presse de Rennes et de Bretagne en 1974. En 1979, il était devenu le premier président de l'Union des clubs de la presse de France qui regroupait neuf clubs français. Il était aussi l'auteur d'une «Histoire de la presse en Bretagne» (Coopbreizh, 2002). Ses obsèques auront lieu le mercredi 17 juin à 15h, à Arzon (56) où il s'était retiré. (Télégramme de Brest.fr)

 

  11/06/2009 - A l’AFP, ça déménage ! Un nouveau projet immobilier

Après s’être attaqué à la réforme du statut historique de 1957, provoquant au passage les sursauts inquiets des syndicats, Pierre Louette envisage de faire déménager les rédactions dans un nouvel immeuble. Dans le projet de bail immobilier,  le PDG de l’Agence explique que « le pôle édition aura besoin de disposer de grands plateaux favorisant la communication horizontale organisés en newsrooms dans une optique multimédia coopératif ». Situé dans la rue Vivienne,  les nouveaux locaux pourraient accueillir le pôle édition de l’Agence. Les locaux « pressentis » se trouvent à proximité de la Place de la Bourse et offrent, « une superficie totale de bureaux de 2918 m2 » (voir locaux). Soit trois fois plus qu’actuellement. Des dépenses supplémentaires à venir qui font déjà des mécontents. Surtout quand on sait qu’une hypothèque pèse déjà sur l’immeuble historique.  

 

 

  Mai - Avril

  18/5/2009 - Anne DELY vient de rejoindre l’Agence en qualité de Responsable du Département Achats Groupe. 

Anne DELY est acheteuse professionnelle, diplômée de l’ESAP. Elle possède une forte expérience de la fonction qu’elle a exercée depuis près de vingt ans dans des entreprises privées, publiques et para publiques. Depuis plus de six ans, elle a travaillé dans un groupe hospitalier, où la criticité de certains approvisionnements est bien entendu cruciale tout en s’inscrivant dans un souci de maitrise des coûts.
Elle prendra en charge la coordination globale des achats du groupe et interviendra de manière opérationnelle sur l’ensemble des achats de production et hors production (investissements, biens d’équipement et frais généraux).
Rattachée au Directeur Administratif et Financier,
elle encadrera le service Achats et Réapprovisionnement et travaillera en étroite collaboration avec le Directeur des Systèmes d’information et le Chef du service Magasin.Sa mission consistera aussi à examiner l’ensemble des procédures et méthodes utilisées à l’Agence liées au processus achats, y compris celles qui concernent le magasin, et à faire, dans les prochains mois, des propositions d’évolution.

 

  15/5/2009 - L'AFP lancera lundi à Dakar un cycle de formation destiné à près de 300 reporteurs et photographes africains spécialisés dans le football, représentant 46 pays, dans la perspective de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.

Ce programme ambitieux, sponsorisé par la FIFA et co-financé par l'Union européenne, prévoit l'organisation dans huit pays africains de séminaires en français, anglais, arabe et portugais.

Les formateurs sont douze journalistes de l'AFP. Les stagiaires sont de jeunes professionnels de moins de 35 ans. Les formations sont organisées par la Fondation AFP, la branche internationale de la formation de l'Agence France-Presse, une des trois agences de presse mondiales.

"Il s'agit du projet le plus ambitieux jamais entrepris par la Fondation AFP depuis sa création en juillet 2007", a déclaré le PDG de l'AFP Pierre Louette. "Nous espérons que nos cours seront la source d'amitié durable autant que de grandes réussites professionnelles".

Cette initiative s'inscrit dans le cadre du projet de développement de la Fédération internationale de football intitulé "Win in Africa with Africa", lancé à l'annonce de la sélection de l'Afrique du sud comme pays hôte de la Coupe du monde en 2010."Les médias auront un rôle clé à jouer en Afrique pour favoriser les liens entre les populations du continent et la Coupe du monde 2010", a dit pour sa part le président de la FIFA Joseph Blatter: "La FIFA est donc particulièrement fière de contribuer à l'organisation de cours de journalisme de haute qualité pour les médias en Afrique aux côtés de la Fondation AFP et de la Commission européenne".Les premiers cours débutent lundi 18 mai à l'Institut du football de Diambars, près de la ville balnéaire de Saly, à environ 70 kilomètres au sud-ouest de Dakar. Les équipements nécessaires ont été offerts par la Fédération sénégalaise de football.

D'autres sessions auront lieu en mai et début juin à Abuja, Le Caire, Johannesburg, Libreville, Maputo, Nairobi et Rabat. Un total de 137 reporters et 15 photographes ont été sélectionnés pour la première session de formation. Les autres stages auront lieu fin 2009 et début 2010.

 

   14/5/2009 - Le Pdg de l'AFP estime à 65 millions d'euros les besoins pour diversifier l'Agence

  Dans un rapport sur le changement de statut de l'Agence communiqué au personnel le 14 mai, le Pdg de l'AFP, Pierre Louette, estime à 65 millions d'euros les besoins de l'Agence France-Presse pour financer son développement en "construisant Un "surplus de recettes de l'ordre de 90 millions d'euros, obtenues par croissance externe, est à rechercher à l'horizon 2013", ce qui permettrait de faire passer la part des recettes provenant de l'Etat de l'ordre de 40% actuellement à 30% en 2013, écrit le Pdg dans ce rapport remis au gouvernement français fin mars.

Le montant des investissements nécessaires "via des acquisitions" sur des marchés porteurs pour réaliser ce chiffre d'affaires additionnel est estimé à 65 millions d'euros, explique-t-il.

Cette somme pourrait être financée à concurrence de "20 à 25 millions d'euros par de la dette" et de "40 à 45 millions d'euros" par des apports en fonds propres.

Ces besoins s'ajouteraient aux investissements nécessaires au développement multimédia de l'AFP (dit "projet 4XML"), pour lequel l'Etat s'est engagé à apporter 20 millions d'euros dans le cadre du contrat d'objectifs et de moyens 2009-2013. 10 millions d'euros supplémentaires doivent être apportés par l'AFP par autofinancement.

Face au bouleversement du paysage des médias, M. Louette estime en effet que l'AFP doit à la fois "poursuivre le développement" de son coeur de métier" et "se diversifier via des activités +satellites+".

 

  11/05/2009 - Philippe Massonnet 50 ans, a été nommé aujourd'hui directeur de l'information de l'Agence France-Presse avec pour mission de parachever "une réforme de la chaîne de production de l'information" tournée vers le numérique. A la tête de la Région Europe-Afrique depuis décembre 2008, il remplacera à compter du 18 mai Denis Hiault, en poste depuis janvier 2006. Juliette Hollier-Larousse, 43 ans, responsable internationale du multimédia, devient adjointe au directeur de l'information, fonction nouvellement créée.
"Au début de mon deuxième mandat qui doit consacrer la mise en oeuvre de grandes réformes rédactionnelles, j'ai décidé de renouveler une partie de la Direction et de la hiérarchie rédactionnelle", a indiqué le PDG de l'AFP Pierre Louette. "La nouvelle Direction de l'Information, avec la rédaction en chef, s'attachera dans les mois qui viennent à achever de concevoir et à mettre en oeuvre une réforme de la chaîne de production de l'information, dans tous ses métiers, afin d'encore renforcer les fondations d'une AFP leader de l'information numérique, en six langues et dans le monde entier", poursuit M. Louette. (Le Figaro.fr)

 

  10/5/2009- L’Agence France-Presse (AFP) et Getty Images renouvellent leur accord de partenariat

PARIS & SEATTLE-- L’Agence France-Presse et Getty Images ont annoncé ce jour qu’elles reconduisaient leur contrat, prolongeant d’une nouvelle période de trois ans l’accord qui les lie dans le domaine de la photo. Le renouvellement de ce contrat prendra effet au 1er juin 2009.

L’alliance stratégique entre l’AFP et Getty Images a démarré en 2003, pour offrir à la clientèle française et internationale une couverture photographique conjuguant les points forts des deux agences.

"L’excellente couverture nord-américaine de Getty Images, principalement dans les domaines du sport et du divertissement représente une couverture parfaitement complémentaire de celle de l’AFP. Le renouvellement de notre contrat avec Getty Images marque l’engagement et la complémentarité de nos deux agences dans la poursuite de ce partenariat stratégique", explique Jean-Pierre Vignolle, Directeur Général de l’AFP.

"Notre partenariat avec l’AFP nous a permis, depuis 2003 de proposer à nos clients une production incomparable et d’accroître notre portée mondiale, notamment en Europe. Alors que nous assistons à une constante augmentation de la demande de photographies d’actualité, nous sommes ravis de reconduire notre partenariat et attendons beaucoup du succès de cet accord pour les trois années à venir", déclare Nick Evans-Lombe, Senior Vice-président de Getty Images.

Par ailleurs, rappelons que l’AFP et Getty Images ont signé début 2009 un accord dans le domaine de la vidéo. Cet accord donne à chacune des parties accès à la production de l’autre avec un droit de commercialisation mondial non exclusif.

 

  09/5/2009- Bayrou hostile à "une privatisation de l'AFP"

Le président du MoDem François Bayrou a déclaré samedi  lors d'un discours sur les libertés prononcé à Metz.,  être hostile à "une privatisation de l'Agence France-Presse", qui serait selon lui "catastrophique pour la liberté de la presse en France".

Selon lui, "les médias plus sensibles aux pressions ne rapporteraient peut-être pas de la même manière si l'AFP n'était pas là".

Le PDG de l'AFP, Pierre Louette, a proposé de transformer l'agence en "société nationale à capitaux publics" et de créer une fondation garante de son indépendance afin de lui assurer un financement "stable et pérenne", dans un rapport remis fin mars au gouvernement. Plusieurs syndicats ont critiqué ce projet, disant craindre pour l'indépendance future de l'Agence.    (Le Point.fr/AFP)  

PARIS 10/5/2009  (AFP) — Le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, a accusé dimanche soir le président du MoDem de "caricaturer" la réforme du statut de l'Agence France-Presse (AFP) en affirmant qu'il s'agissait d'une "privatisation".

 

  7 mai - Le PDG de l'AFP Pierre Louette a annoncé jeudi son intention de renouveler "dans les prochains jours" une partie de la direction rédactionnelle de l'agence.

"Je confirme que je vais procéder dans les prochains jours à des nominations importantes", indique M. Louette dans une communication au personnel qui fait suite à un article du Figaro sur le sujet.

"Après bientôt trois ans et demi à la tête de l'agence, il m'apparaît nécessaire de renouveler une partie de l'équipe de Direction alors que doit s'ouvrir, avec le lancement du projet Agence Multimédia, une nouvelle étape cruciale pour tous", écrit M. Louette.

Sans citer aucun nom, M. Louette juge "en partie erronées" les informations du Figaro, faisant état de la nomination de Philippe Massonnet comme directeur de l'Information à la place de Denis Hiault, et de Patrick Anidjar comme rédacteur en chef central en remplacement de Nicolas Miletitch. Philippe Massonnet est actuellement directeur pour la région Europe-Afrique et Patrick Anidjar dirige le bureau de Jérusalem.

 

 

  6 mai - L'Agence France-Presse a réalisé un bénéfice net de 1,3 million d'euros en 2008, mais la direction a prévenu que l'AFP ne serait pas en mesure d'atteindre son objectif de chiffre d'affaires en 2009, mercredi à l'issue d'un conseil d'administration.

En 2008, l'AFP a enregistré un résultat net consolidé de 1,3 million d'euros, incluant la constitution d'une provision exceptionnelle de 5 millions d'euros, a indiqué la direction dans un communiqué.

Hors cette provision, le résultat net "aurait été supérieur à celui de 2007", souligne-t-elle. En 2007, l'AFP avait enregistré un bénéfice net de 6,1 millions d'euros, dont une partie liée à des opérations exceptionnelles. Le chiffre d'affaires 2008 s'est établi à 270,9 millions d'euros en progression de 4% et la marge d'exploitation a atteint 21,4 millions d'euros, en hausse de 1%.

Cependant, la direction a averti que l'Agence "ne sera pas en mesure d'atteindre son objectif de chiffre d'affaires" en 2009.

L'écart défavorable final au budget 2009 est estimé à entre 4 et 5 millions d'euros.

"Face à cette situation, la direction de l'Agence a pris dès les premières semaines de 2009, des mesures d'économies de diverses natures, visant autant que possible à maintenir l'objectif de marge", précise le communiqué.

La direction de l'AFP a annoncé en mars qu'un plan de départs volontaires "était à l'étude", qui "pourrait intéresser quelques dizaines de personnes", afin de faire face aux conséquences de la crise économique.

-------------------------------------------------------------------------

 

  18 avril OXFORD (Etats-Unis) - Hommage à un journaliste de l'AFP assassiné lors d'une émeute raciale en 1962  Une cérémonie à la mémoire de Paul Guihard, un journaliste de l'AFP assassiné en 1962 au cours d'une émeute liée à la défense des droits civils, a donné lieu à un appel à rouvrir les enquêtes sur les crimes non résolus de cette période.

Paul Guihard, un jeune correspondant de 30 ans du bureau de l'Agence France-Presse à New York, avait été abattu dans le dos et à bout portant alors qu'il venait couvrir une émeute à l'Université du Mississippi le 30 septembre 1962. Ces violences avaient pour cause l'inscription d'un premier étudiant noir, James Meredith, dans cette université, au terme d'une longue bataille juridique.

Lors d'une cérémonie vendredi à l'université située à Oxford (sud des Etats-Unis), le journaliste et prix Pullitzer Hank Klibanoff a appelé le Congrès à adopter une loi "pour créer une commission d'enquête indépendante, comme cela été fait pour l'assassinat de John F. Kennedy et pour les crimes nazis, en déclarant qu'établir la vérité sur les crimes commis pendant la période de la défense des droits civils et non résolus est d'une importance nationale".

Il a également appelé "le meurtrier ou qui que ce soit qui sache quelque chose à parler, dire ce qui s'est passé, ce qu'il (Paul Guihard) a dit, ce que vous avez dit, dites-nous votre histoire". M. Klibanoff a souligné que ces dernières années des auteurs de crimes racistes ou leurs proches n'ont pas hésité à soulager leur conscience et à parler, y compris à rencontrer les proches des victimes.

Une plaque commémorative à la mémoire de Paul Guihard, à quelques pas de l'endroit où son corps a été retrouvé, a été dévoilée par une responsable de l'université du Mississippi, et pour l'AFP par Pierre Taillefer, directeur régional pour l'Amérique du Nord, devant quelques 150 étudiants et professeurs de l'école de journalisme.

Une autre personne avait été tuée par une des nombreuses balles tirées ce jour-là sur le campus, ce qui avait inspiré en 1963 une chanson à Bob Dylan, "Oxford": "deux hommes sont morts sous la lune du Mississippi, quelqu'un devrait rapidement enquêter..."

Dans cet Etat défenseur à l'époque de la ségrégation, le Grand Jury du Mississippi, dans un rapport deux mois après le drame, avait fait porter la responsabilité des violences sur les forces fédérales déployées en masse pour défendre la politique d'intégration. Il y avait plus de 16.000 hommes déployés (troupe et police) et il y a eu plus de 200 blessés (certains par balles) parmi les forces de l'ordre et quelque 200 arrestations, selon un bilan publié à l'époque par le magazine Time.

"Les gens ne se rendent pas compte de l'énormité de leur attitude, de ses répercussions et de l'intêrêt que cela suscite dans le monde", relevait Paul Guihard dans sa dernière dépêche.

Son meurtre a été récemment classé par le FBI parmi les 43 assassinats racistes restés non élucidés dans le Mississippi. 

-------------------------------------------------------------------------

 

Costa Rica - Yuri Cortez, photographe de l'Agence France Presse a failli y laisser sa peau en couvrant le mariage de Gisele Bündchen au Costa Rica

Alors qu'il essayait de couvrir la fête très privée du mariage (comment ça! vous n'étiez pas invités ?) le photographe de l'AFP a eu une altercation très vive d'une dizaine de minutes avec des gardes du corps chargés de surveiller l'entrée de la fiesta. Un des colosses lui aurait tenu le bras en lui réclamant son appareil photo puis ce serait un ami de la mariée et le responsable costaricain de la sécurité qui sont venus lui demander de céder les cartes mémoires de son appareil.

Mais c'est après que tout a dégénéré ! Sentant que la situation sentait le roussi, le photographe a décidé de s'éloigner en voiture avec un de ses collègues et c'est à ce moment qu'il surprend, dans son rétroviseur, le responsable de la sécurité en train de passer une arme à feu au garde du corps. L'homme tire et le pare-brise arrière de la voiture explose. La balle n'est passée qu'à quelques centimètres du journaliste : "Il s'en est fallu de peu que la balle ne me touche. Ce jour est comme une renaissance".

 

Mars 

  Paris 30 mars - L'Agence France-Presse et Getty Images ont conclu un accord de partenariat au niveau mondial, qui permet aux deux agences de commercialiser leurs contenus vidéos respectifs en anglais, ont-elles indiqué lundi dans un communiqué.

Getty Images, déjà partenaire de l'AFP dans la distribution de photographies, couvre en vidéo les grandes premières mondiales de films, la vie du monde du cinéma et du spectacle, les festivals et grandes cérémonies (Oscars, Grammy Awards, Golden Globes...).

"L'AFP a trouvé avec Getty une production en parfaite complémentarité avec l'offre vidéo AFPTV, qui est orientée +news+ (actualités) et +features+ (magazines)", indique le directeur commercial et marketing groupe de l'AFP, Erik Monjalous, cité dans le communiqué.

L'AFP est "convaincue que la distribution de ses vidéos par Getty contribuera à renforcer significativement son chiffre d'affaires vidéo, actuellement toujours sur la lancée d'une croissance à deux chiffres", ajoute-t-il.Pour Getty, "la diffusion quotidienne de différents reportages venant du monde entier est un plus et vient enrichir l'offre téléchargeable sur le site gettyimages.com", estime Lee Martin, vice-président chargé des ventes pour l'Europe et l'Asie-Pacifique.

 

-------------------------------------------------------------------------

 

Paris 30 mars Agences de presse: des syndicats britannique et français tirent la sonnette d'alarme 

Les syndicats de journalistes britannique NUJ et français, qui s'étaient réunis le 21 mars à Paris, ont dénoncé dans un communiqué "la situation gravissime des principales agences de presse internationales en raison des politiques néo-libérales appliquées par les directions de ces entreprises dont le rôle est pourtant essentiel à la qualité de l'information dans le monde".

Les représentants syndicaux des agences Associated Press, Agence France-Presse, Bloomberg, Efe et Reuters ont "décidé de témoigner de façon urgente leur solidarité aux salariés d'AP, confrontés à un recentrage des activités de l'agence sur le marché américain comportant des menaces sur les structures comme à AP-France ainsi que sur les emplois (400 départs programmés)".Les représentants du NUJ, du SNJ et du SNJ-CGT ont "décidé de créer un comité de coordination et vont appeler l'ensemble des syndicats européens à participer à une prochaine réunion de ce groupe de travail consacré aux agences", est-il ajouté dans le communiqué.

-------------------------------------------------------------------------

 

  Paris 29 mars Marie-Laure Rathery, Directrice des Ressources Humaines, vient de faire part de sa décision de quitter l’Agence. Elle sera remplacée par Monsieur Jean-Louis Vidot, précédemment Directeur des Ressources Humaines du groupe de presse magazine Mondadori France.
Jean-Louis Vidot, est diplômé de l’IEP Paris, il a exercé différentes fonctions de DRH dans des groupes à forte dimension internationale, Bull, LVMH et Société Générale. Il était depuis 2 ans chez Mondadori France. Il sera lui aussi étroitement associé à la direction générale de l’AFP et chargé de continuer le développement de la fonction RH au sein de l’Agence.

  --------------------------------------------------------------------------

  Paris 19 mars - Eric Scherer, Directeur de la stratégie de l'Agence France Presseprofite de l'annonce d'un accord entre Google et des agences de presse pour rappeler dans un interview accordé à Jérôme Bouteiller (Sté NetEco) la stratégie de l'AFP en matière de syndication de contenu vis à vis de ces nouveaux médias et de ses clients traditionnels ...  Interview E. Scherer + info accord Google

--------------------------------------------------------------------------

  2/3/2009 - Lors d’un comité d’entreprise extraordinaire, le PDG de l'Agence France-Presse Pierre Louette a indiqué, mercredi 11 mars, «qu’un plan de départs volontaires était à l'étude», qui "pourrait intéresser quelques dizaines de personnes". Des "mesures d'économies" sont "une nécessité absolue au moment où nos clients traversent des difficultés accrues et où la crise mondiale impacte nos recettes dans le monde entier", a déclaré le dirigeant dans une déclaration diffusée en interne à l'issue de ce comité d'entreprise extraordinaire.
Il a cependant souligné qu'il "n'est pas question d'effectuer des coupes sombres telles que celles qui sont pratiquées chez notre concurrent", l'agence américaine Associated Press.  Le P-DG de l'AFP a précisé qu'il ne s'agirait pas d'un plan de pré-retraites, "trop coûteux", et qu'il comptait également procéder à un nombre non précisé d'embauches au nom du renouvellement des compétences et de l'évolution de l'Agence vers le multimédia. L'AFP emploie aujourd'hui 2.150 salariés permanents.
Evoquant par ailleurs la mission de "modernisation" du statut de l'AFP que lui a confiée le gouvernement lors de sa réélection en décembre, Pierre Louette a évoqué la possibilité de transformer l'agence en une société anonyme à capitaux publics. Pour garantir l'indépendance de l'AFP, une fondation serait également instituée, avec le pouvoir de récuser tout nouvel actionnaire et de recevoir par ailleurs le financement privé de particuliers. Et le patron d'assurer que ce changement de statut ne sera ni "une privatisation", ni "un désengagement de l'Etat", dont trois représentants siègent au conseil d'administration de l'Agence.  

Agence France Presse: le chant du cygne les inquiétudes d'un ancien baroudeur de l'AFPrédacteur en chef et chef de Bureau à l'étranger : B.C.Bellaigue

Communiqué de l'Intersyndicale du 11mars 2003

Touchée par la crise de la presse, l'AFP étudie un plan de départs volontaires (Rappel de l'info du 25/02/2009) -  La crise de la presse n'épargne pas l'Agence France-Presse (AFP).  Deux mois après avoir été reconduit dans sa fonction de président de l'agence et après la signature du contrat d'objectifs et de moyens (COM) avec l'Etat, Pierre Louette a adressé, jeudi 19 février, une lettre aux directeurs et contrôleurs de gestion de l'AFP pour leur détailler "les mesures d'économies" à prendre pour 2009. (Info LE MONDE du  25.02.09) ...  plus d'infos   

 

--------------------------------------------------------------------------

 Un petit retour sur l'année 2008  – De nombreux départs négociés ou en retraite de l’AFP ont étés enregistrés au cours de l’Année 2008 .

Il paraissait important pour l’amicale des anciens, de porter à votre connaissance les noms de ces collaborateurs (*), collègues pour un grand nombre d’amicalistes :

BERRADA Abderrazak, BOISSEAU Christiane, BOUGEROLLES André, CAILLEUX Nadine , CASTERAN François Bernard, CLOIREC Joël, DAULLE Daniel, FUSTEC Nicole, GASPY Michel, GAMAIN Daniel, GAUDIN Jean-Marc, KAMENKA Patrick, LESCAUT Claude, LIAUTARD Jacques, MICHOWIEZ  Roger, PHILIPPE Alain, PLAUT Catherine, PONDAVEN Marc, PROUTEAU Roger, PUYGRENIER Christian, SALAUN Annick, TORTI Juan ,VAN ELST Hildegard.

    (*) tous services confondus et sous réserves des informations parvenues au bureaux de l’amicale

 --------------------------------------------------------------------------

  10/03/2009 - LES PROJETS 2008 MÉDIAS : L’Agence France-Presse parée pour tous les supports

Troisième agence de presse mondiale, l’AFP livre en temps réel de l’information à 165 pays. Face à la multiplication des supports de lecture finaux, elle a modernisé son dispositif de composition des dépêches.  Voir le l'exposé technique paru dans 01 informatique     

--------------------------------------------------------------------------

 

  Février 2009

 

  17/02/2009 - Les dépêches AFP bientôt disponibles sur les Blackberry de Bouygues Telecom   L'Agence France-Presse (AFP) a annoncé mardi le lancement début mars 2009 d'une application permettant l'accès à ses dépêches aux clients entreprises de l'opérateur Bouygues Telecom qui possèdent un téléphone multifonctions BlackBerry.Cette application, présentée au Congrès mondial de la téléphonie mobile de Barcelone, "permet un accès en temps réel aux dépêches illustrées de l'AFP en quatre langues" (français, anglais, espagnol et allemand), expliquent les deux groupes dans un communiqué.

 

  13/02/2008  - LA HAYE (AFP) —  Trois photographes de l'Agence France-Presse (AFP) ont été récompensés par le jury du 52ème World Press Photo Award 2008 , ont annoncé vendredi à Amsterdam, les organisateurs du plus prestigieux concours de photojournalisme.

Au total, 5.508 photographes ont participé au concours en présentant 96.268 photos. 

L'Argentin Walter Astrada obtient le premier prix dans la catégorie "spots d'actualité" pour un reportage réalisé lors des violences post-électorales au Kenya en janvier 2008, le Français Olivier Laban Mattei a remporté le troisième prix dans la catégorie "informations générales" pour son reportage illustrant les dégâts causés par un cyclone en Birmanie en mai 2008, le Japonais Chiba Yasuyoshi obtient le premier prix dans la catégorie "personnes" pour une photo prise dans l'ouest du Kenya en mars 2008, montrant les membres de deux tribus qui s'affrontent à l'arc. 

Les photos primées sont visibles sur le site www.worldpressphoto.org.  (Aaron Gray-Block, version française Grégory Blachier)

 

 

  11/02/2008  - La presse écrite se plaint de la hausse des tarifs de l'Agence France Presse.  Début janvier, les éditeurs de quotidiens régionaux ont reçu une mauvaise surprise. L'Agence France Presse leur a adressé une facture faisant état d'une hausse des tarifs de l'AFP de l'ordre de 2,5% à 3%, indique la lettre spécialisée Presse News. Une décision qui a provoqué la colère des journaux alors qu'ils font face à une crise du marché publicitaire. Selon les prévisions de l'agence Havas, la presse écrite sera le média le plus atteint durant le premier trimestre avec une baisse de 17% des recettes publicitaires nettes.
Selon Presse News, le Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR) a refusé cette augmentation de tarif et s'apprête à écrire à l'AFP pour entamer une négociation. Les tarifs de l'AFP ne sont pas les seuls en cause ; la presse régionale est aussi insatisfaite sur les services de l'agence.
A noter que l'abonnement aux flux de dépêches de l'AFP est un service très onéreux pour la presse quotidienne régionale : la facture annuelle avoisinerait les 800 000 euros pour chacun des journaux.

(Challenges, jeudi 12 février 2009) La crise économique a déclenché un branle-bas de combat au Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR), dont certains membres s’opposent à la hausse des prix de 2,5 à 3% prévue par l'Agence France Presse (AFP) pour ses prestations. Le 10 février, après le départ de son président, Jean-Pierre Caillard, qui n'a pas assisté jusqu'au bout au conseil d'administration du syndicat, les administrateurs restants ont tapé du poing sur la table et demandé à l'unanimité à ce qu'une lettre officielle du président du SPQR soit envoyée au président de l'AFP pour exprimer le refus de cette augmentation. Le lendemain, le président du SPQR, alerté par un article de Presse News, devait reconnaître qu'il n'était pas informé de cette démarche. Un adhérent du SPQR s'étonne que le syndicat puisse formuler une telle demande, dans la mesure où les six membres du SPQR qui font partie du conseil d'administration de l'Agence France Presse ont voté à l'unanimité, le 12 décembre 2008, le budget de l'AFP. Et que ce budget prévoit bien l'augmentation qu'ils refusent aujourd'hui! A l'AFP, on explique que, de toute façon, de nouvelles propositions sont à l'étude et qu'elles seront bientôt soumises aux membres du SPQR..

 

 

  Janvier 2009

 

  27/1/2008 Nous avons appris le décès ce dimanche de notre collègue Sylvain Hallard, survenu en Bretagne et que rien ne laissait prévoir.Sylvain venait de prendre sa retraite, le 1er décembre 2008, à l'âge de 60 ans, après 38 ans passés à l'AFP. Fils d'un ancien journaliste de l'AFP longtemps directeur du bureau de Rennes, Sylvain était entré à l'agence en 1970 et avait commencé sa carrière à Nantes puis à Clermont-Ferrand.
Il avait occupé les fonctions de directeur du bureau de Strasbourg et adjoint à la rédaction en chef France et avait passé de nombreuses années au desk France, comme journaliste, chef de vacation et adjoint au chef du desk.Journaliste rigoureux, apprécié de tous ceux qui ont travaillé à ses côtés, Sylvain était marié à notre consoeur Anne Penketh. L’adresse mail d’Anne est penketh5@hotmail.com Les obsèques de Sylvain sont prévues mercredi à 10h30 à Andouillé-Neuville, près de Rennes. Ceux qui souhaitent envoyer des fleurs peuvent le faire via les Pompes Funèbres Huguet Tourtier, au téléphone 02 99 68 43 77.
---------

  27/01/2008 Jean-Marc Le Jaouen, né le 8 janvier 1950 ancien responsable du bureau d'étude à l'Agence France-Presse et maire de Fontenay, est décédé le jeudi 22 janvier.
Il avait quitté l'AFP en 2007, était marié et père de deux enfants. Ses obsèques auront lieu le mercredi 28 janvier en l'église de Fontenay (36150) à 15h30 (Autoroute A20 sortie Vatan). 

--------

 31/01/2009 - Paul Normand, journaliste à l'Agence France-Presse pendant quarante ans, est décédé dimanche 18 janvier à Paris. Né en 1918 à Rouen, il entre en 1943 au bureau d'Alger de l'Agence France-Afrique. En 1945, il intègre l'AFP, à Paris. Il travaille au service Etranger puis aux Information générales avant de participer à la création du service Economique de l'Agence. Pendant plus de vingt ans, il est en charge de la rubrique des transports terrestres, couvrant en particulier l'actualité de l'industrie automobile.
Paul Normand, qui avait quitté l'AFP en 1983, était marié et père de quatre enfants. Ses obsèques auront lieu le 23 janvier à Guernanville (Eure). Contact : Jean-Michel Normand (06 11 71 82 30) - jmnormand@lemonde.fr 

 

 

 

  20/01/2009  - Coup d’envoi du 1er fil mondial d’info loisirs AFP-relaxnews : clin d’œil gastronomique, reconnaissance technologique et abonnement - Le lancement par l’AFP et relaxnews du 1 er fil mondial d’information sur les loisirs s’est déroulé le lundi 19 janvier à l’occasion d’un événement organisé à la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

En unissant leurs savoir-faire, l’Agence France-Presse, l’une des 3 agences mondiales d’information, et relaxnews, 1ère  agence spécialisée dans l’actualité des loisirs, se positionnent sur un créneau particulièrement porteur.  

 

 

   Infos Médias

 

Le Point et l'AFP publient un album souvenir sur l'élection d'Obama

22/01/2009 -, le Point et l'AFP se sont associés pour publier un album souvenir afin de célébrer l'élection historique de Barack Obama à la Maison-Blanche.

L'album de plus de 100 pages regroupe 80 photos, toutes issues de l'Agence France-Presse.

Il retrace le parcours du nouveau président des Etats-Unis en quatre épisodes : la jeunesse d'Obama (1961-1996), ses débuts en politique (1997-2007), la campagne pour la Maison-Blanche (2007-2008) et l'investiture. En kiosque à partir du 23 janvier,et pendant huit semaines.

 

 

  16/01/2009 - L'agence AP France aurait trouvé un repreneur  

  En vente depuis plusieurs mois, la filiale française de l'agence de presse AP aurait peut-être trouvé son repreneur. Selon les informations de Challenges, l'homme d'affaires François Véron aurait fait une offre de reprise via le fonds d'investissement Newfund qu'il pilote. Conseillé par Louis Dreyfus, ancien directeur de Libération, François Véron s'était notamment fait connaître pour avoir racheté puis revendu Allociné.
« Les repreneurs souhaitent tourner le dos à la stratégie d'offre de complément poursuivie jusqu'ici par AP France pour lancer face à l'AFP une agence de presse généraliste "low cost" » explique Challenges. Un plan de départ pourrait avoir lieu en cas de reprise. AP France emploie 45 salariés et 80 pigistes. L’entreprise réalise un chiffre d’affaires proche de 3 millions d’euros.

 

 

  16/01/2009 - Le journal France-Soir va passer sous le contrôle d'un groupe russe.

  La justice française a donné son feu vert vendredi à la prise de contrôle du journal France-Soir, titre phare de l'après-guerre aujourd'hui en difficulté, par un groupe détenu par le fils de l'oligarque russe Sergueï Pougatchev,"Le tribunal du commerce de Lille (nord) autorise Sablon à prendre 85% du capital des Editions du nouveau France-Soir conformément au protocole d'accords du 29 août 2008", entre les différents investisseurs,.

Le quotidien, qui tirait à plus d'un million d'exemplaires pendant ses années de gloire, est devenu un tabloïd populaire qui n'a plus qu'une diffusion de quelque 23.000 exemplaires et a frôlé à plusieurs reprises le dépôt de bilan. (en savoir plus)

Créé en 1944, le titre longtemps dirigé par Pierre Lazareff comptait dans les années 60 quelque 400 journalistes, dont des signatures prestigieuses comme Joseph Kessel, Henri Amouroux et Philippe Labro.

 

*

   Les News News AFP ...  Archives des années précédentes ..   

 année 2013       année 2012      année 2011      année 2010       année 2009       année 2008 

 

 

Copyright © 2008/2009 Amicale AFP - Contact technique du site:  information@amicaleafp;;fr