News AFP 2013  (les informations et liens favoris sur l'entreprise AFP) 

  

 

Retour  INDEX   /  Le Bureau  / Agenda   /  Publications  /   News Adhérents  /  News AFP  / Liens favoris

 

 

     

News Afp : année 2017-2016   année 2015    année 2014    année 2013    année 2012    année 2011    année 2010    année 2009    année 2008

    Les dernières News de l'AFP... et du "club" des Agences de presse - ANNE 2013

 

17/12/2013 -  L'ancienne directrice de l'AFP à Tunis, Hamida Ben Salah, a reçu la principale récompense décernée aux journalistes tunisiens.

Le prix Akademia lui a été attribué pour son engagement en faveur de la liberté de la presse sous le régime de l’ex-président Zine El Abidine Ben Ali, déchu en 2011. « Le prix d'Honneur Akademia a été décerné à Mme Hamida Ben Salah, un symbole de ceux qui ont défendu, pendant la dictature honnie, la liberté d'expression et l'engagement pour la déontologie journaliste dans la modestie et la discrétion », a annoncé l'université de la Manouba, l'une des principales du pays, qui a créé cette récompense après la révolution de janvier 2011.

Elle a bravé « les menaces des fonctionnaires du palais présidentiel, du ministère de l'Information et de l'Agence tunisienne de communication extérieure (organe de propagande) pour donner la parole à ceux qui ne l'avaient pas ». Entrée au bureau de Tunis de l'AFP en 1993, Hamida Ben Salah en est devenue la directrice en 2007, poste qu’elle a occupé jusqu'à la fin de sa carrière. La journaliste a pris sa retraite en novembre 2013.

 Décerné depuis 2012, le prix Akademia récompense aussi les meilleures enquêtes, dessins de presse et photos notamment.

 

 

14/11/2013 -  Le Prix du livre maritime 2013 a été attribué le 13 décembre  2013 à Marcel Mochet pour "Les pêcheurs des extrêmes", un ouvrage consacré principalement à la grande pêche.

Ce  prix a été remis à Marcel Mochet, un ancien reporter-photographe de l'Agence France-Presse, à l'occasion du Nautic, le Salon nautique international de Paris (7-15 décembre), par le président du jury Didier Decoin, secrétaire général de l'Académie Goncour.

"Les pêcheurs des extrêmes" raconte, en photos principalement, le quotidien des équipages des grands bateaux-usine français, du Spitzberg aux Kerguelen, du grand nord au grand sud. Le prix a été attribué "à l'unanimité, dans l'enthousiasme", a souligné Didier Decoin, également président de l'Association des écrivains de marine. "Il y a eu un coup de coeur gigantesque pour ce livre..

("Les pêcheurs des extrêmes", Marcel Mochet. Editions du Rocher, 27 euros)

Le photographe: Basé en Bretagne, reporter-photographe à l’AFP pendant 30 ans jusqu'en 2010, Marcel Mochet a débuté sa carrière en couvrant pour l'AFP divers évènements nationaux et internationaux, de l'actualité sportive (Jeux Olympiques) à divers conflits (Iran/Irak, évènements de Pologne, etc

C'est finalement la photo maritime qui a fixé le travail de Marcel Mochet. Pendant près de 20 ans, responsable de la couverture photo maritime pour son agence, il a couvert à travers le monde l'actualité

maritime : pêche hauturière, marine nationale, marine de commerce, offshore, course au large....) Il  embarque donc régulièrement et ceci plusieurs mois par an sur les bateaux sillonnant le globe, des mers froides de Norvège et des îles Kerguelen aux eaux chaudes des Caraïbes

Marcel Mochet a été primé pour son travail au "World Press Photo" en 1984. Ses photographies ont fait l'objet, via l'AFP, de très nombreuses publications dans les revues internationales les plus prestigieuses....

Il est également visible régulièrement sur différents sites d'expositions en France (Festival international de la photo de mer - Vannes, ...)

Marcel Mochet, reconnu dans le monde maritime pour son travail sur le monde de la pêche, possède l'un des fonds d'images les plus importants sur ce sujet

 

 

 

 

11/12/2013 -  L'AFP prévoit un résultat net à l'équilibre pour 2014 et vise une hausse de son chiffre d'affaires de 2 à 2,5% par an pour 2014-2018, grâce au développement de la vidéo, de l'information sportive et de l'international.

Lors d'une réunion mardi 10 décembre 2013, le conseil d'administration a adopté le projet de budget pour 2014, qui prévoit une marge d'exploitation de 15,8 millions d'euros et un résultat net à l'équilibre, a indiqué l'AFP dans un communiqué

Dans ce budget, "marqué par l'intensification de la crise économique et systémique qui touche l'ensemble du secteur de la presse", le chiffre d'affaires est cependant prévu en hausse par rapport à 2013, grâce notamment aux événements sportifs spéciaux (jeux Olympiques d'Hiver de Sotchi et Mondial au Brésil), a-t-elle ajouté

Hors événements spéciaux, les recettes sont prévues en baisse en France, mais sont attendues en hausse globale de 2,3% par rapport à 2013, grâce au reste du monde, a-t-elle détaillé. Les ressources en provenance de l'Etat sont quant à elles prévues en hausse de 3,6% par rapport à 2013

Le PDG de l'AFP Emmanuel Hoog a par ailleurs présenté au conseil d'administration les orientations stratégiques du plan de développement de l'Agence pour les années 2014-2018, prévoyant "une croissance de son chiffre d'affaires de 2 à 2,5% par an", souligne le communiqué

Pour cela, l'AFP compte suivre six axes de développement, dont la vidéo, qui devrait représenter 10% du chiffre d'affaires en 2018 (contre 5% actuellement) et l'information sportive

Dans ce domaine, l'AFP a annoncé le lancement d'une gamme de nouvelles offres d'informations sportives enrichies à destination d'une clientèle médias et hors médias et s'est alliée au groupe chinois Hupu Sports Media Co. pour proposer en Chine un service d'information sportive en langue chinoise

Autres axes de développement prévus, l'accroissement du chiffre d'affaires à l'international, notamment à travers la refonte des fils anglais et espagnols, et l'offre de "produits innovants à forte valeur ajoutée", en particulier liés aux réseaux sociaux

Pour 2013, l'Agence estime qu'elle va réaliser un chiffre d'affaires de 282,5 millions d'euros, et une marge d'exploitation de 12,3 millions d'euros

Elle compte limiter en 2014 la progression de ses dépenses à 1,5% hors événements sportifs spéciaux, grâce à la poursuite des mesures de maîtrise des coûts

Par ailleurs, l'Agence poursuit le déploiement de son nouveau système rédactionnel et achève la rénovation de son siège, qui doit permettre dès 2014 de dégager un million d'euros d'économies de loyer et le double en année pleine

L'Agence France-Presse, l'une des trois agences mondiales au côté de la britannique Reuters et de l'américaine Associated Press, produit des informations, photos, vidéos et infographies en six langues et emploie 2.260 collaborateurs de 80 nationalités.- (Info AFP via L'Express.fr)

 

 

 

03/12/2013 - Laurent Houssay, journaliste à l'AFP , a succombé à un infarctus dans la nuit de lundi à mardi 3 décembre à l'âge de 53 ans, a annoncé sa famille. 

C'était un grand spécialiste des médias, qui avait commencé à l'Agence à 18 ans au service du courrier. Dans les années 90, puis depuis 2009, Laurent Houssay avait consacré une dizaine d'années à couvrir les bouleversements du secteur des médias, accumulant les noms sur son carnet d'adresses, et les anecdotes qu'il aimait raconter à ses collègues. Fin gourmet, cavalier émérite, il rappelait volontiers qu'il avait commencé dans la profession comme simple employé de presse avant d'en gravir tous les échelons. Germanophone, il avait passé la première moitié des années 90 en poste à Bonn puis à Strasbourg. Adjoint au directeur du bureau de Bruxelles au début des années 2000, il avait ensuite tenu plusieurs postes au sein de la rédaction en chef avant de revenir aux médias.
Dans un message lu à la conférence de rédaction mardi matin, le PDG de l'AFP, Emmanuel Hoog, en déplacement en Asie, a souligné son "talent professionnel (pour) suivre l'activité bouillonnante, complexe et difficile des médias", insistant aussi sur ses "qualités de coeur, d'amitiés indiscutables et communicatives que son sourire savait mieux exprimer que ses paroles dont il usait avec discrétion, prudence et doute".
Avant son entrée définitive à l'AFP, en 1989, Laurent avait brièvement connu l'agence 11 ans plus tôt, à 18 ans, au service du courrier. Il avait ensuite entamé sa carrière de journaliste à L'Etudiant, puis au quotidien Les Marchés et à l'agence Reuters. Divorcé, Laurent laisse deux enfants, Félix, 25 ans, et Victoria, 23 ans, ainsi que sa compagne Linda.
(afp via Google)

 

 

02/12/2013 - L’AFP et Francetvinfo ont conclu, pour la première fois, un partenariat autour des conversations sociales à l’occasion des élections municipales 2014.Les deux médias s’engagent à utiliser la même nomenclature sur les réseaux à savoir : le hashtag #MUN35630 (#MUN+codepostal) notamment sur les comptes Twitter de l’AFP, francetv info et ceux des 24 chaînes régionales de France 3.

Cette initiative inédite visant à structurer les conversations sociales a bien évidemment vocation à s’étendre à tous les médias qui le souhaitent  (Info reprise de Newstele toute l'actualité des médias)

 

 

 

23/11/2013 - L'AFP lance de nouvelles offres d'informations sportives enrichies à destination d'une clientèle médias et hors-médias, commercialisées sous la marque AFP Sports".

A l'AFP, le sport a été identifié comme un domaine d'excellence et notre production d'information sportive va avoir désormais une vie économique et éditoriale autonome", a déclaré Emmanuel Hoog, PDG de l'AFP. Cette nouvelle offre sera proposée aux clients médias de l'AFP, mais également aux fédérations sportives, aux clubs et aux acteurs du sport, a-t-il précisé

Ces nouvelles propositions commerciales de l'AFP, "Standard et Premium", comprennent notamment des applications interactives combinant offres éditoriales et données (data), mises au point avec des partenaires de référence internationale comme Amisco et Infoplum pour des disciplines comme le football, la Formule 1, le tennis, le rugby ou le cyclisme.

Amisco est leader mondial de l'analyse objective de la performance sportive et de la production de contenus statistiques enrichis. Infoplum est un groupe spécialisé en ingénierie informatique mobile pour le développement et la distribution d'applications.

Ces applications interactives, certaines commercialisées depuis juillet dernier, sont adaptables aux plateformes web et consultables sur tablettes et mobiles. Elles doivent à terme être disponibles en français, anglais, espagnol, portugais et allemand

La rédaction sportive de l'AFP compte 160 journalistes auxquels s'ajoutent plusieurs centaines de photographes. Elle produit quelques 230 dépêches par jour, soit 22% du "fil" de l'AFP, et 3.000 photos quotidiennes, soit 50% de la production photo, a rappelé Philippe Massonnet, directeur de l'information de l'AFP

La nouvelle offre d'AFP Sports pourra également s'appuyer sur le SID, filiale allemande leader sur le marché de l'information sportive en allemand, et sur son fil spécialisé en arabe lancé en 1993 (Info AFP via Google)

 

 

20/11/2013 - "L'Annuel 2014 de l'AFP": une année d'actualité en photos

Comme tous les ans depuis 2001, l'AFP publie son ouvrage millésimé qui retrace en images l'actualité de l'année écoulée, marquée par le drame syrien, la guerre au Mali, l'arrivée du Pape François, des catastrophes naturelles et des exploits sportifs

Publié aux éditions La Découverte, "L'Annuel 2014 de l'AFP" raconte cette Histoire immédiate en plus de 200 images. Les conflits en Afrique, au Proche-Orient et en Asie ont donné l'occasion aux photographes de l'AFP de démontrer leur courage et leur savoir-faire, notamment en Syrie. Les clichés saisissants de cette guerre civile ont valu à l'AFP trois des plus prestigieuses récompenses internationales: un prix Pulitzer pour la deuxième année consécutive, la Médaille d'or Robert Capa et le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre

Les photographes ont aussi témoigné de l'arrivée et de la chute des Frères musulmans en Egypte, des manifestations au Brésil ou en Turquie et de celles en France contre le "mariage pour tous". Les catastrophes climatiques, entre tornades et inondations, font l'objet d'un cahier à part

Les événements plus heureux, liés à la mode, au cinéma ou aux familles royales européennes, sont également abondamment décrits dans cet album, qui raconte aussi la vie quotidienne, les joies et les peines des peuples sur les cinq continents

L'Annuel 2014 déroule enfin une séquence sportive spectaculaire marquant les exploits des nageurs français aux Championnats du monde, la victoire des Bleus à l'Euro de basket, celle de Marion Bartoli à Wimbledon ou encore du sprinter Usain Bolt aux championnats du monde d'athlétisme

 ("L'annuel 2014 de l'AFP. Le monde en images" - éditions La Découverte - 200 pages - 29,90 euros)

 

 

 

26/09/2013 - L'AFP et les Éditions Gallimard s’associent pour publier un livre de 100 photos sur la nature dans tous ses états, des clichés spectaculaires de tempêtes, séismes ou inondations qui dévastent régulièrement la planète. Commentés par un texte de Gilbert Grellet, ces violents phénomènes naturels sont  mis en perspective à l’aune des interrogations sur le changement climatique.

(Parution le 3 octobre 2013 Album Gallimard hors série -192 pages -29,90€)

 

 

13/09/2013 - Le gouvernement va mandater un député, le socialiste Michel Françaix, pour se pencher sur l'AFP et les conditions dans lesquelles elle exerce ses missions, a annoncé jeudi soir la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti. "Une mission parlementaire, confiée au député Michel Françaix, va se pencher sur les conditions législatives, réglementaires et financières d'exercice des missions de l'Agence", a-t-elle déclaré dans un discours prononcé lors du dîner annuel du quotidien L'Humanité qui réunit tous les plus hauts responsables de la presse française.

Cette mission "s'effectuera dans le respect des principes fondateurs de l'AFP que sont l'indépendance, la fiabilité et l'exhaustivité de l'information en envisageant son évolution", a-t-elle ajouté. La ministre a déclaré que "les relations qu'entretiennent l'Etat et l'Agence sont en cours de rénovation".
"L'Etat est un client essentiel de l'AFP, mais il est aussi le prescripteur de missions transversales d'intérêt général dont la première est de garantir une information indépendante, complète et de qualité, en France et à l'étranger", a-t-elle ajouté, soulignant que l'AFP "doit constamment être dans l'innovation et trouver les voies et moyens de son développement".
"Je prends acte avec satisfaction de la mission parlementaire confiée au député Michel Françaix, qui doit contribuer à éclairer les conditions opérationnelles grâce auxquelles, dans un esprit d'innovation, l'AFP peut et doit continuer à se développer en France et à l'étranger, en portant haut ses valeurs d'indépendance et de fiabilité", a réagi dans un communiqué le PDG de l'AFP, Emmanuel Hoog, après l'annonce de la ministre.

L'AFP discute actuellement du contrat d'objectifs et de moyens (COM) qui doit régir les relations Etat/AFP pour les années à venir.
Depuis février 2012, la loi confère à l'AFP une mission d'intérêt général, "une évolution qui sera au coeur de notre dialogue avec l'Agence", a déclaré Aurélie Filippetti. "Ces négociations prennent une dimension nouvelle", a estimé pour sa part Emmanuel Hoog.
Michel Françaix devra prochainement être nommé parlementaire en mission par un décret du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui rattachera sa mission à un ou plusieurs membres du gouvernement. Ce type de mission est généralement d'une durée de six mois.

 

20/07/2013 - L’AFP change de Directeur des Ressources Humaines et de Directeur des Systèmes d'Information

Béatrice André, directrice des ressources humaines de l’AFP, quitte l’Agence le 30 août prochain pour des raisons personnelles.

Philippe Le Blon lui succède à compter du 20 août.

Béatrice André a donné à ses fonctions et sa responsabilité de DRH du sérieux et de la rigueur. Face aux grands défis à venir (séniorisation de la rédaction, dette sociale, hétérogénéité excessive du dispositif conventionnel de l’AFP), elle a mis en place les premières bases essentielles pour installer une politique ambitieuse en matière de ressources humaines.

Agé de 51 ans, Philippe Le Blon est titulaire d’un troisième cycle en Sciences Politiques à l’Université de Paris 1 (Panthéon-Sorbonne) et d’un troisième cycle en Gestion des Ressources Humaines de l’Université de Paris 9 (Dauphine). Il a commencé sa carrière en 1988 au sein du Groupe des Industries Métallurgiques comme juriste en droit social.

A partir de 1993, il intègre le groupe Bayard Presse et devient responsable ressources humaines du pôle éditorial Jeunesse. Il siègera à la Commission de la Carte d’Identité des Journalistes Professionnels de 2000 à 2002.

En 2002, il rejoint l’Institut de cancérologie Gustave Roussy à Villejuif en qualité de DRH.

Depuis 2008, il assurait la direction du développement social au sein de la DRH Groupe de Presstalis. En parallèle à son activité professionnelle, Philippe Le Blon est médiateur agréé auprès du Centre de Médiation et d’Arbitrage de Paris (CMAP) depuis 2011.

Safia D’Ziri, directrice des systèmes d’information de l’AFP, quitte l’Agence le 25 août prochain pour des raisons familiales et personnelles.

Depuis son arrivée (en octobre 2012 pour succéder alors à Jean-François Wets revoir article ) , Safia D’Ziri  'a donné un nouvel élan à la fonction SI en dotant les équipes d’un projet propre à travers un schéma directeur de la DSI. Associé à une nouvelle organisation, ce schéma directeur va permettre à la DSI de se réformer pour répondre aux nouveaux enjeux de l’AFP. D’ores et déjà ont été mis en place une nouvelle gouvernance du SI avec des référents métier, un portefeuille projet et un département des services généraux. Elle a accompagné le déploiement du nouveau système rédactionnel multimédia IRIS.

Conformément aux décisions prises, la mise en place du schéma directeur sera poursuivie par son successeur. Il prendra ses fonctions courant septembre.

Philippe Sensi est nommé ce jour directeur-adjoint des systèmes d’information. Il assurera l’intérim du directeur.

 

 

 

17/07/2013 - Pour le centenaire du Tour, autour de cent des plus belles photos prises par l’AFP . Le vélo, ça se vit, ça se respire, ça se transpire. Mais surtout, ça se transmet. Alors, quoi de mieux pour assurer la transmission du patrimoine du Tour de France que de demander aux acteurs, ceux qui l'ont vécu et/ou commenté ?

C'est l'idée de l'ouvrage Le Tour : 100 images,100 histoires (éditions Denoël). Autour de cent des plus belles photos prises par l'AFP lors de la compétition, Eric Fottorino, Jean-Marie Leblanc, Jean-Paul Ollivier et Bernard Thévenet se laissent aller à leurs souvenirs, anecdotes et commentaires de spécialistes du vélo. Et niveau plateau d'invités, difficile de trouver mieux. Eric Fottorino, ancien directeur du Monde et grand passionné de vélo, participe actuellement au Tour en fête, une opération de sa propre initiative où avec 23 autres "anonymes" ils réalisent le même parcours que celui du Tour de France 2013… avec un jour d'avance ! Jean-Paul Ollivier, dit "Paulo la science", n'est plus à présenter, lui qui fête cette année sa 39e Grande Boucle avec France 2, tandis que Bernard Thévenet (vainqueur du Tour en 1975 et 1977) et Jean-Marie Leblanc (directeur de l'épreuve de 1989 à 2006) ont été des acteurs de la compétition au sens strict du terme

L'AFP a donc dépoussiéré ses plus vieux clichés et sélectionné les plus beaux de ces dernières années pour concocter un condensé d'une rare qualité qui aurait presque pu se suffire à lui-même. Et c'est là que la patte des quatre auteurs sublime le tout. La plume d'Eric Fottorino n'est jamais aussi magnétique que quand le vélo en est le fil d'Ariane, profitant de chacun de ses textes pour ajouter une touche sociétale qui contribue à expliquer l'importance du Tour de France. Jean-Paul Ollivier n'a pas d'équivalent quand il s'agit de raconter le cyclisme et tout ce qui gravite autour. Des décès de Tom Simpson (1967) et de Fabio Casartelli (1995) aux oubliés de la Grande Boucle en passant par les plus grandes rivalités qui ont émaillé l'histoire du Tour, le livre n'oublie rien - ou si peu - de la plus mythique des épreuves cyclistes, créée en 1903. L'occasion de revenir sur des époques, des champions, des paysages et ainsi comprendre comment le Tour est devenu le Tour. Et surtout pourquoi il le restera.(le point.fr)

 

 

 4/7/2013 - Le drame du coureur, la chance du photographe de l’AFP .(Article repris de France Info.fr , faisant découvrir sur son site internet à l'occasion du Tour  de France 2013, des lieux et anecdotes qui ont marqué l'histoire de cette grande compétition annuelle.  

Une photo de Joël Saget prise sur le tour est restée dans les annales. C'est une image qui marque, une photo dont on se souvient qui a fait la une partout dans le monde. En France, en Europe, jusqu'en Colombie et même à San Francisco. Elle a été prise par Joël Saget, photographe de l'AFP. Un cliché qui a marqué sa carrière. "C'est vraiment un pur hasard, reconnaît-il, un coup de chance".

C'est l'été 2003, celui de la canicule. La chaleur écrase le peloton qui se dirige vers Gap. Comme tous les jours, Joël Saget est assis derrière Guy, son motard. C'est une étape de montagne et, avec un peu d'avance sur les coureurs, ils effectuent la dernière descente du jour. Ils se garent sans grande conviction pour quelques ultimes photos avant l'arrivée. "On pensait s'arrêter dans le premier virage mais on ne pouvait pas garer la moto, raconte-t-il, c'était trop compliqué. Alors, on s'est mis dans le virage d'après".

Les coureurs arrivent à toute allure. L'Espagnol Joseba Beloki, deuxième au classement général, est suivi par Armstrong le maillot jaune.

Le goudron est brûlant, il a même fondu. Le pneu arrière de Beloki éclate, il tombe. Pile dans le viseur de Joël Saget. Il prend LA photo. Au premier plan, Beloki est au sol, sur le dos. Son coude, son poignet, son fémur se fracturent, sa carrière se brise. Armstrong paraît s'enfoncer dans le bitume, il est en fait en train de basculer dans le champ. Sous les yeux d'un gendarme et d'une petite fille coiffée d'un chapeau.

L'image est belle et décisive pour le Tour. Et surtout, elle est unique. Joël Saget est le seul photographe à l'avoir captée. Elle va faire le tour du monde. Et même le rattraper quelques années plus tard.

Ce jour-là, il couvre une visite de Vladimir Poutine à Paris. Il vient d'enjamber une barrière pour trouver un angle de vue. Au loin, un gendarme le rappelle à l'ordre. C'est un gradé.

"Je pensais qu'il allait m'engueuler ou m'interdire le périmètre. Il ouvre son portefeuille et il en sort une coupure de journal avec cette photo Armstrong/Beloki et il me demande la dédicacer. J'étais plus que surpris, ça m'a paru irréel"

Joël Saget suit actuellement le Tour de France. Son 15e, son dernier dit-il. Toujours à la recherche de l'image, celle qui marquera. Comme celle qu'il a immortalisée le 14 Juillet 2003.( une reprise de France info.fr - photo AFP/Joel Saget)

 

 

27 juin 2013 - A l’occasion du 100ème Tour de France, l’AFP innove en  installant sur ses motos des antennes orientées en continu sur la position satellitaire afin de permettre aux photographes de transmettre des photos en quasi instantané durant la course. Ces antennes sont comparables aux moyens de transmission installés à bord des bateaux qui effectuent des courses au large. 
Ce dispositif exclusif de l’AFP permet aux équipes de transmettre à tout moment, et notamment sur les tronçons où les réseaux terrestres téléphoniques n’offrent pas le débit suffisant pour diffuser la production. Ce dispositif haut débit garantit la transmission d’une image de 8 Mo en moins d’une minute sans interrompre la poursuite du peloton pendant l’étape.  
Une couverture « live » sera proposée en plus de la production classique en français, en anglais, allemand et en espagnol : texte, photos, infographie et des sujets vidéo des préparatifs et les conférences de presse au départ du Tour ainsi que l’arrivée de la course sur les Champs-Elysées.  
 Tout au long des étapes, dont la première partira de Porto-Vecchio le 29 juin, une équipe multimédia se chargera de produire des live reports, des directs multimédias adaptés aux supports web et mobiles.  
 Au total, l’Agence France-Presse déploie une équipe de 20 collaborateurs pour faire vivre les étapes du Tour de France en direct. 
.(www.stephanelarue.com)

 

 

21/06/2013 - Le Pdg de l’AFP, Emmanuel Hoog, se confie, en exclusivité, à la rédaction de Fratmat.info . Le journalisme, l’environnement de travail, le changement de pouvoir en France…L’Afrique et la Côte d’Ivoire. Tout y passe.

Monsieur le Président, l’Afp se porte-t-il mieux aujourd’hui ? ....  Nous avons pris un tournant très important, notamment en matière de vidéo. Cela veut dire qu’à côté du texte et de la photographie, il était très important pour l’Afp d’être un producteur de vidéo pour les sites Internet, pour les télévisions. Cela est un vrai relais de croissance, qui nous ouvre des perspectives pour les dix ans à venir.

Il y a un an, on assistait à un changement de pouvoir en France. Y a-t-il eu un impact sur l’Afp ? ... Non ! Aucunement. La force de l’Afp, c’est l’indépendance de sa rédaction. C’est son principal actif. Le monde des médias, aujourd’hui, en France comme dans le monde, est un monde moderne. On ne donne pas un ordre à un journaliste, à commencer par ceux de l’Afp.

L’ancien président, Nicolas Sarkozy, se plaignait d’être « lynché » par les médias qui l’accusaient à leur tour d’être « envahissant ». Y a-t-il une différence de méthode avec François Hollande ? .... Globalement, il y a un niveau de maturité des hommes politiques. Après, chacun peut avoir son opinion. Mais, dans tous les cas, cela n’affecte pas et ne change pas le travail des journalistes.

Beaucoup d’affaires sont actuellement en cours, notamment les affaires Cahuzac et Tapie, le mariage gay. Quel est le positionnement de l’Afp par rapport à toutes ces affaires ? ...C’est un positionnement de travail de journaliste. C’est de rapporter et de dire ce qui se passe.

Ce travail est-il facile ou avez-vous des contraintes particulières ? ...... Il n’y a aucune contrainte. C’est une équipe de bons professionnels qui travaille bien, qui travaille sérieusement.

En Afrique en général, et en Côte d’Ivoire en particulier, vos prestations se font-elles aujourd’hui dans un climat plus apaisé ? ..... Les équipes me disent qu’elles travaillent dans un climat de confiance et de calme retrouvés. Je m’en félicite. J’en suis content.

Cela est-il valable pour la Côte d’Ivoire ?... Oui.

Sur quels segments êtes-vous actifs en Côte d’Ivoire ? .... Notre stratégie est globale. Nous raisonnons par client. Nous ne raisonnons pas par pays. C’est vrai que dans chaque pays, la couverture va être différente puisque tantôt l’actualité est très chaude tantôt il y a un peu moins d’actualité. Mais en terme commercial, nous proposons aux clients la totalité de nos offres. Il n’y a pas des choses qu’on réserve pour certains pays ou pour certains clients.

L’Afrique contribue-t-elle à votre chiffre d’affaires ? ..... L’Afrique reste dans le chiffre d’affaires de l’Afp le plus petit continent. On fait 4 à 5% de chiffre d’affaires en Afrique. Mais cela est en croissance, plus en Afrique anglophone qu’en Afrique francophone. A l’inverse, beaucoup de clients en Amérique du Nord, en Amérique Latine ou en Asie nous disent qu’ils apprécient beaucoup notre production, notamment parce qu’elle comporte, plus que chez nos concurrents, beaucoup d’informations sur l’Afrique.

Dans votre présentation sur la rentabilisation des contenus numériques, vous avez dit qu’il faudra d’abord faire de l’information. Avez-vous l’impression que les nouveaux médias ne font pas beaucoup d’informations ? ..... Ce qu’on voit, c’est d’abord beaucoup de répétition. On lit partout la même chose. Puis, la distinction se fait plus sur la rumeur, la volonté de créer une espèce de débat, avec des affrontements, mais sur lesquels il n’y a pas d’information. Je pense qu’il faut quitter le champ de la rumeur pour arriver sur le terrain de l’information.

 Interview réalisée à Montpellier  par Barthélemy KOUAME barthelemy.kouame@fratmat.info

 

 

 

17 avril 2013 -  Gérard Jaquet, ancien résistant, ministre et député, ancien conseiller d'Etat et artisan du statut de l'Agence France-Presse, est décédé à l'age de 97 ans,

Né à Malakoff en 1916, la même année que François Mitterrand dont il était proche et qu'il a accompagné tout au long de sa carrière, il adhère très jeune à la SFIO, puis entre dans la clandestinité et la Résistance. Il est ensuite élu au sortir de la guerre député socialiste de la Seine (1946-1958).

Après une formation de médecin, il fut secrétaire d'État à la présidence du Conseil, chargé de l'Information dans le gouvernement de Guy Mollet (1956-57) et un des artisans de l'adoption du statut de l'Agence France-Presse, la loi portant création de l'actuelle AFP promulguée en janvier 1957 et signée notamment par le président de la République René Coty et François Mitterrand, alors garde des Sceaux.

Gérard Jaquet fut ministre de la France d'Outre-Mer du gouvernement Maurice Bourgès-Maunoury puis sous Félix Gaillard jusqu'en mai 1958.

Il a également été membre de la Commission nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL). (Info AFP)

 

 

16 avril 2013 - Javier Manzano, un pigiste de l'AFP, a été distingué lundi 15 avril par un prix Pulitzer, l'une des récompenses américaines les plus prestigieuses en matière de journalisme, pour une photographie de deux rebelles syriens.

Javier Manzano a reçu cette récompense pour ce que le comité Pulitzer a qualifié "d'extraordinaire photo... de deux rebelles syriens campant sur leur position dans une atmosphère tendue, éclairés par des rais de lumière filtrant à travers les impacts de balles trouant derrière eux un mur". Javier Manzano avait lui-même proposé au Pulitzer cette image, qu'il avait prise en octobre à Alep, la plus grande ville syrienne.

Sa photographie a été récompensée dans la catégorie "Photographie Magazine". Le comité a également récompensé cinq photographes d'Associated Press pour leur couverture du conflit en Syrie, dans la catégorie "Photographie d'actualité".

 À Alep le 18 octobre 2012

Né au Mexique et désormais installée à Istanbul, le photographe s'était installé aux Etats-Unis à l'âge de 18 ans. Il a notamment beaucoup travaillé sur la frontière américano-mexicaine. Après avoir débuté sa carrière comme photographe et vidéaste pour des journaux, il a également travaillé pour la télévision et des médias en ligne, résume le comité Pulitzer.

Il a aussi travaillé comme pigiste au Mexique et en Afghanistan et en Syrie depuis que son dernier employeur régulier, le Rocky Mountain News, a fermé ses portes en 2009

 

 

4 avril 2013 - Emmanuel Hoog a été reconduit jeudi pour un mandat de trois ans à la présidence de l'Agence France-Presse par le conseil d'administration de l'Agence,

La candidature de M. Hoog, 50 ans, a recueilli 13 voix pour et deux abstentions (bulletins blancs).

Le conseil d'administration de l'AFP compte 15 membres: des représentants des pouvoirs publics, de la presse écrite nationale et régionale, et deux représentants du personnel de l'Agence qui traditionnellement s'abstiennent.

Emmanuel Hoog, ancien président de l'Institut national de l'audiovisuel (INA) de 2001 à 2010, avait été élu à la tête de l'AFP pour un premier mandat de trois ans le 15 avril 2010.

Deux autres candidats avaient été auditionnés mercredi par une délégations du Conseil d'administration: Pierre Feuilly, 65 ans, actuel directeur du bureau de Vienne de l'AFP, et Patrick Brosselin, 65 ans également, ancien journaliste sportif à l'AFP.

Lors de la réunion de jeudi, le Conseil d'administration devait aussi approuver les comptes 2012 de l'AFP, caractérisés par une légère hausse du chiffre d'affaires et du résultat d'exploitation et un résultat net légèrement positif.

Le Conseil a accueilli un nouveau représentant de l'Etat, récemment nommé par le ministre de l'Economie et des Finances: Christophe Beaux, 46 ans, haut fonctionnaire et PDG de la Monnaie de Paris. (Le point.fr avec afp)

Un boulevard. Constitué de représentants de l'État, de la presse et du personnel, le conseil d'administration de la troisième agence de presse dans le monde - derrière Reuters et Associates Press - a reconduit, l'actuel PDG, Emmanuel Hoog, pour un deuxième mandat de trois ans. Proche de l'exécutif actuel, il n'avait pas de concurrent sérieux pour faire obstacle à sa réélection.

Dans un courrier interne adressé la semaine dernière à ses salariés,(voir ci-dessous en date du 25/3/2013),  Emmanuel Hoog avait déclaré être candidat à sa propre succession, soulignant que «toute réforme s'inscrit dans la durée» et que l'instabilité à la tête de l'agence (huit patrons en vingt-cinq ans) constituait une «une entrave à la bonne marche de l'entreprise».

Confrontée à la crise des entreprises de presse et à la concurrence d'Internet, l'AFP doit se transformer. Ses résultats étaient attendus dans le rouge. Mais les comptes 2012 validés jeudi sont finalement ressortis à l'équilibre, avec un résultat net de 100.000  euros pour un chiffre d'affaires en légère hausse (+1,4 %), à 289,6 millions. «Nous avons mis en place des relais de croissance, assure Emmanuel Hoog, qui met notamment en avant les développements de l'AFP dans le multimédia - avec de nouvelles offres correspondant mieux aux attentes des clients -, le sport et la vidéo. «L'agence produit aujourd'hui 200 vidéos par jour contre 20 il y a trois ans. La vidéo représente plus de 5 % du chiffre d'affaires en 2012», souligne Emmanuel Hoog.

«Mission d'intérêt général»

Contre toute attente aussi, l'activité en France s'est bien tenue, avec des revenus en hausse de 1,3 %. L'agence a renouvelé ses contrats avec ses clients médias habituels et en a gagné d'autres en particulier avec des sites Internet et des télévisions. Les marchés les plus dynamiques se trouvent désormais en Amérique latine (l'AFP attend encore la signature d'un gros contrat au Mexique), en Asie et dans le monde arabe (l'agence vient de signer avec al-Jazeera).

L'AFP doit impérativement dégager des capacités d'autofinancement afin d'investir dans sa modernisation. Car l'État français, dont les abonnements représentent une part importante de ses revenus, est confronté à une plainte pour aide d'État dissimulée qui a été déposée en 2011 à Bruxelles par l'agence de presse allemande DAPD. Une contribution qui représente «un peu moins de 40 % du financement de l'agence, soit le seuil le plus bas jamais atteint dans l'histoire de l'AFP»,avait assuré Emmanuel Hoog au «Buzz Média» le 12 octobre dernier. L'AFP a modifié ses statuts pour se voir conférer une «mission d'intérêt général», ce qui lui permettrait de bénéficier pleinement d'aides publiques. La Commission européenne qui instruit la plainte devrait prendre position avant l'été.

En attendant, l'État, qui devait apporter dix des trente millions d'euros nécessaires à la refonte des systèmes rédactionnels et de livraison, ne mettra pas un euro. L'AFP a dû emprunter.(Le figaro.fr)

 

 

26 mars 2013 - Pierre FEUILLY, Rédacteur en chef , directeur régional Autriche-Bulgarie-Hongrie-Slovénie de l'AFP, pose sa candidature au poste de Président Directeur Général de l'AFP 

Message de Pierre Feuilly aux collaborateurs de l'AFP ..... 

A toutes et tous,  Comme il y a trois ans, devant l’ampleur de la crise qui affecte l’Agence France-Presse, j’ai décidé de poser ma candidature à la responsabilité de Président Directeur général de l’AFP.

L’Agence France-Presse (AFP), moins de 15 ans après la grave crise survenue à l’occasion de la présidence d’Eric Giuily, connaît de nouveau une crise systémique de nature à peut-être remettre en cause son existence, du moins sous sa forme actuelle.

 Doyen des personnels de l’AFP, non pas en âge mais en ancienneté avec plus de 43 ans déjà passés à travailler dans une des entreprises les plus fascinantes au monde, je suis passionnément attaché au journalisme d’agence de presse et donc à l’AFP.

 Compte tenu de mes diverses responsabilités en son sein, tant en France qu’à l’étranger, tant en matière de journaliste que de gestion d’équipes et de budgets, je dispose d’une solide expertise des problèmes complexes auxquels l’AFP a été confrontée tout au long de ces dernières années et dans celles à venir:  indépendance rédactionnelle et statut, stratégie de développement avec le cœur de métier qui est l’information, mais aussi avec ses nouveaux outils que sont le multimédia et la vidéo, filiales, financement pérenne et donc rapports avec l’Etat, rôle des médias français, modernisation technologique, prise en compte de marchés de plus en plus diversifiés à l’heure de la révolution numérique et, enfin, la question cruciale d’un véritable dialogue social, y compris avec le personnel de statut local, trop souvent laissé pour compte alors qu’il joue un rôle-clé dans notre entreprise…

 Bref, il s’agit de mettre cette magnifique mais complexe maison, l’une des rares entreprises françaises d’implantation mondiale et aujourd’hui encore -- mais pour combien de temps? – dans le peloton des trois premiers de son secteur, en ordre de marche pour se colleter avec le monde d’aujourd’hui et surtout celui de demain, alors que la presse connaît une des plus graves crises de son histoire.

 Et, dans cette tâche ardue, il ne saurait exister de tabou, tout peut et doit être mis sur la table, à l’exception, bien entendu, de ce qui pourrait aliéner l’indépendance intangible de l’Agence France-Presse.

 En tout état de cause, le développement de l’AFP et la tenue de son rang de seule agence de presse mondiale non-anglo-saxonne implique obligatoirement, non pas une réduction de ses effectifs, mais leur augmentation, indépendamment des redéploiements toujours nécessaires car le monde change et qui ont d’ailleurs toujours eu lieu. Si l’AFP veut être à la hauteur des défis de l’avenir, elle doit renforcer son réseau de journalistes, de vidéastes, de photographes, d’infographes, d’ingénieurs, de techniciens, de commerciaux, de gestionnaires et non pas abaisser le budget 2013 des frais de mission et des pigistes de 20% en moyenne … (Info PT/  Capture Photo INA de P Feuilly en 1983 )

 

 

25 mars 2013 - Le Président Directeur Général de l'AFP  Emmanuel Hoog, a annoncé lundi qu'il était candidat à sa succession pour un deuxième mandat de trois ans à la tête de l'Agence.

Dans une courrier interne adressé lundi matin aux salariés de l'AFP, M. Hoog, 50 ans, dont le mandat s'achève mi-avril, écrit que "toute réforme s'inscrit dans la durée". Il souligne dans ce message la nécessité de dialogue et évoque le "combat pour défendre nos positions, notamment face à la concurrence".

Un Conseil d'administration de l'AFP est convoqué le 4 avril, notamment pour procéder à l'élection du Pdg.

Défendant son bilan "malgré une crise économique et systémique de la presse exceptionnelle", M. Hoog a affirmé que l'AFP avait "relevé des défis trop longtemps différés: exigences de gestion insuffisamment portées, d'investissements insuffisamment financés et anticipés".

M. Hoog a aussi listé les cinq défis "prioritaires" pour l'Agence pour "maintenir dans les années à venir une information de qualité mondiale, fiable et indépendante". II a cité parmi ces défis "la refonte de son outil de travail", "la reconstruction de son dispositif technique, administratif, commercial et rédactionnel". Il a aussi évoqué "la construction de relais de croissance mondiaux", en particulier "la vidéo dans la lignée du succès de la photo", et le sport.

Le président de l'AFP est élu par le Conseil d'administration de l'Agence et doit recueillir douze voix sur quinze, soit un consensus réunissant les administrateurs représentant la presse, l'audiovisuel public et le gouvernement.

Emmanuel Hoog, ex-président de l'Institut National de l'Audiovisuel, avait été élu le 15 avril 2010 à la tête de l'AFP. Dix candidats étaient en lice pour succéder à Pierre Louette qui avait démissionné au cours de son second mandat pour rejoindre le groupe France Télécom.

L'Agence France-Presse est une des trois agences mondiales aux côtés de la Britannique Reuters et l'américaine Associated Press. Avec un chiffre d'affaires annuel de près de 290 millions d'euros, l'AFP produit informations, photos, vidéos et infographies en six langues et emploie 2.260 collaborateurs de 80 nationalités différentes.(information et photo afp de france24 via Google )

 

 

22 mars2013 - Sipa Press reprise par les agences Rex et Isopix.  Pour reprendre Sipa Press, le tribunal de commerce a retenu jeudi l'offre des agences Rex Features et Isopix, qui avait la faveur des salariés, et rejeté celle portée par Xavier Niel (voir info ci-dessous du 14/2/2013), fondateur de Free, a annoncé à l'AFP Eric Jeanmonod, secrétaire du comité d'entreprise de l'agence photographique.

L'agence avait été placée en redressement judiciaire en décembre par le tribunal de commerce de Paris.

Rex Features et Isopix "sont nos partenaires historiques depuis trente ans", s'est réjoui M. Jeanmonod.

Le projet des agences anglaise Rex Features et belge Isopix avait reçu le soutien de la majorité des salariés de Sipa pour "son sérieux et pour le professionnalisme et l'éthique de ses actionnaires".

Leur projet, qui prévoit de relancer l'agence fondée en 1973 par le photographe turc Göksin Sipahioglu (décédé en 2011), prévoit le licenciement d'une trentaine de salariés, sur 61.

Un comité d'entreprise est prévu le 2 avril pour discuter des critères de licenciement.

Parallèlement à cette offre, la société NJJ, appartenant au fondateur de Free, s'était associée au Groupe X, spécialisé dans le développement durable et propriétaire du titre "Petit Niçois", pour racheter Sipa Press.

Ce second projet commun, rejeté par les salariés, prévoyait que NJJ reprenne les archives de l'agence photo et garde seulement trois salariés. Groupe X devait reverser des droits pour utiliser les archives.

Sipa Press faisait partie de Sipa, entité regroupant la jeune agence de presse Sipa News et FLS Ltd (ex-AP France), lâchée financièrement par sa maison mère, l'agence allemande Dapd.

FLS Ltd et Sipa News, qui avait pour ambition de devenir la deuxième agence de France à côté de l'Agence France-Presse, ont été mises en liquidation judiciaire en décembre. (AFP via GOOGLE)

 

 

01 mars 2013 -  La deuxième agence de presse allemande, dapd , est à nouveau en faillite, son repreneur ayant annoncé vendredi avoir déposé le bilan, au bout d'un mois.

Ulrich Ende, ancien dirigeant de la chaîne d'informations en continu allemande N24, avait repris dapd début février, avec l'aide de deux autres investisseurs, un entrepreneur de Wiesbaden (ouest), Christoph Bausinger, et un éditeur, Wolfgang Pabst.

Mais des "difficultés structurelles imprévues, qui trouvent leur origine dans la première faillite (de l'agence), ont contraint Ulrich Ende à renégocier avec les investisseurs qui n'ont, en dépit d'engagements contractuels, pas versé les capitaux", a indiqué un porte-parole du repreneur dans un communiqué.

Le personnel de l'agence a été informé lors d'une assemblée générale dans l'après-midi de la nouvelle situation.

Un nouveau syndic de faillite a été désigné par le tribunal, et il devra travailler avec son prédécesseur pour "que les conséquences négatives pour toutes les parties soient aussi limitées que possible et pour chercher une solution", selon ce communiqué.

Le porte-parole du tribunal administratif de Berlin, Ulrich Wimmer, avait plus tôt confirmé des informations de presse sur cette faillite, sans fournir aucun détail, et notamment si elle concernait toutes les activités de l'agence. Pour des raisons historiques, dapd possède un service photo réputé.

La première faillite de l'agence avait été annoncée mi-novembre, entraînant la suppression d'un tiers des quelque 300 emplois des huit sociétés du groupe.

La nouvelle dapd devait offrir moins de services que la défunte dapd, en abandonnant notamment le sport, renonçant donc à la concurrence frontale avec la première agence, Dpa, ou avec les services allemands des agences internationales comme l'Agence France-Presse (AFP).

dapd, née en 2010 d'une union entre l'ancienne agence ouest-allemande DDP et le service allemand de l'américaine Associated Press (AP), a déposé le bilan début octobre.

En France, dapd avait lancé une agence baptisée Sipa News, mais sa liquidation a été prononcée le 7 décembre par le tribunal de Commerce de Paris. (AFP via Google/ photoAFP Odd Andersen )

 

 

27 février 2013 - Le compte Twitter du département photo de l'AFP @AFPphoto a été piraté mardi en fin d'après-midi, et les documents et les mentions qui y ont été publiés par la suite ne proviennent pas de l'agence, a annoncé la direction de l'AFP. "Depuis 17 h 45, le compte Twitter AFP photo @AFPPHOTO est piraté.

Les documents postés ne sont pas ceux de l'agence. L'AFP prend toutes les mesures pour rétablir le fonctionnement normal de son compte le plus rapidement possible", a indiqué la direction dans un communiqué.

En fin d'après-midi, des photos et des mentions se rapportant pour la plupart au conflit syrien ont ainsi été diffusés sur le compte @AFPphoto, avant que le compte soit suspendu. Parallèlement, l'AFP est victime depuis lundi matin d'une "attaque phishing", pratique destinée à subtiliser les identifiants et mots de passe via des e-mails frauduleux, une tentative de piratage qui était "toujours en cours" mardi soir. L'AFP a déposé une plainte auprès des autorités compétentes.

Aucun lien n'a cependant pu être établi entre le piratage du compte Twitter et cette attaque informatique. Le compte Twitter AFP photo a été suspendu.(Le POINT.fr)


 

Click here to find out more!

21 février 2013 -  Gel sur une partie du versement de la convention d'ETAT à l'AFP..... Communiqué de la direction au personnel de l'AFP

A la suite de la présentation du budget 2013 (adopté au Conseil d’administration du 17 décembre 2012) au Comité de Coordination et d’Information du 7 février et avant sa présentation au Comité d’Entreprise du 22 février, la direction souhaite vous faire part des informations suivantes :

Le gouvernement a décidé un gel de plusieurs milliards de crédits budgétaires en 2013. Après une année 2012 marquée par une croissance économique nulle, cette année se profile sur une tendance très comparable.

 Cette décision de gel a un effet direct sur le versement du premier quart de la convention d’Etat à l’AFP : au lieu de 29,9 millions, c’est 20,9 millions qui nous ont été versés.

 Cette réduction de 30% du premier quart est un gel, il ne s’agit pas d’une annulation.

 En revanche, si tout ou partie de ce gel devait se transformer en annulation d’ici la fin de l’année, il se traduirait pour l’AFP par un déficit en 2013. L’économie d’une agence de presse est presque uniquement fondée sur des coûts fixes, ce qui, hors anticipation à moyen terme, interdit de grandes capacités d’ajustement infra annuel.

 Pour 2012, grâce à une conduite rigoureuse, une maitrise de nos charges et une bonne tenue de notre chiffre d’affaires (malgré un contexte extrêmement récessif), nous confirmons notre objectif d’un résultat à l’équilibre.

 Comme chaque année, nos résultats budgétaires et financiers seront connus et arrêtés en avril. Tout commentaire définitif, avant cette échéance, serait prématuré.

 Le budget 2013 a été construit sur des bases strictes et de rigueur.

 Concernant les charges de personnel, seules les augmentations liées aux avancements automatiques en application des grilles salariales ont été budgétées. Ces décisions nous autorisent à garder un niveau d’emplois important, nous permettant de faire face à toutes nos exigences éditoriales, techniques et commerciales.

 Les premiers mois de 2013 seront marqués par la résolution de la plainte déposée auprès de la Commission à Bruxelles (dont on rappelle qu’elle a un impact budgétaire immédiat et donc sur notre trésorerie). Elle nous permettra de reconstruire sur d’autres bases la relation qui nous unit à l’Etat.

A la demande du Comité d’Entreprise, à l’automne 2012, le Cabinet Sextant soulignait que «dans un contexte économique très difficile, l’AFP a choisi une stratégie offensive sur le terrain éditorial (vidéo, sport, multimédia) et en termes d’investissements (Iris, bâtiment place de la Bourse) pour préparer son avenir». « Le contexte, ajoutait le cabinet, est celui d’une crise que la presse française traverse depuis de nombreuses années qui a conduit entre 2010 et 2012 à une perte de 5% de la valeur de ce marché, soit un recul de 4 M€ ».

Aujourd’hui, Ouest France annonce pour la première fois de son histoire, en 2012, un résultat déficitaire.

 Et malheureusement, des cas semblables se multiplient en France  et  à l’étranger, (BBC, Reuters, El Pais…) provoquant des remises en cause profondes dans l’économie interne de nos clients, ou de nos concurrents.

Et pour autant,  nous ne pouvons nous permettre une stratégie de repli.

 Nos 5 défis majeurs sont face à nous pour l’AFP :

- La refonte de son outil de travail et de son dispositif de livraison à bout de souffle : IRIS (Investissement 30 M euros) ;

- La reconstruction de son dispositif technique, administratif, commercial et rédactionnel à son siège, à Paris : travaux (Investissement 19,5 M euros) ;

- La refondation de sa relation avec l’Etat, à travers la résolution de la plainte déposée à Bruxelles par DAPD, qui aujourd’hui paralyse toute mobilisation de moyens publics nouveaux, et la négociation du prochain COM ;

- L’installation d’une stratégie dynamique en France qui nous permettra de garder notre leadership sur le territoire national et de rester non seulement un acteur de référence, mais l’acteur INDISPENSABLE des médias français ;

-  La construction de relais de croissance mondiaux de notre chiffre d’affaires : la Vidéo - dans la lignée du succès de la Photo - le Sport, pour garantir notre présence durable dans le groupe des premières agences mondiales.

Dans un cadre budgétaire tenu, appelant toutes et tous à l’exigence, l’AFP a toutes les capacités de traverser ce moment de dureté économique, d’innovation et de refondation éditoriale, avec succès.

Dans le cadre d’un dialogue professionnel permanent.

La Direction

 

 

 

lundi 18 février 2013 - Afrique-Région France : le PDG recule, mais la vigilance reste de mise.  Face à la mobilisation du personnel, le PDG a fini par céder aux demandes de l’intersyndicale. Mais les problèmes de fond persistent et pour la suite la vigilance reste de mise.

Communiqué du PDG, Emmanuel Hoog, (publié à l’issue de la rencontre avec les syndicats, le 18 février 2013) :

J’ai rencontré les Organisations Syndicales, le lundi 18 février 2013, à 10 h 30.
Je leur ai fait part des informations suivantes :

1. Région France : Un nouveau document sera produit. Ce nouveau document comportera des propositions nouvelles qui reviendront notamment sur l’éventuelle suppression d’un échelon hiérarchique dans les bureaux de province ainsi que sur la notion de « reporter national ».

2. L’Afrique : Le poste de chef du desk Afrique sera affiché selon le régime commun. Le titulaire sera chargé, avec son collègue du desk Europe, de poursuivre la réflexion pour rapprocher les 2 desks tout en gardant la spécificité de chacun. Aucune mesure visant à la création d’une région Afrique n’a été retenue dans le budget 2013. Aucune mesure n’a, à ce jour, été décidée. La constitution d’une région Afrique autonome est l’une des recommandations du chantier Afrique dont le rapport a été remis en janvier 2011.

Sur ces bases, la réflexion se poursuit.  - Chaleureusement Emmanuel HOOG"

Communiqué de l’Intersyndicale de l'AFP : AFRIQUE-FRANCE : LEVEE DU DEBRAYAGE,

L’intersyndicale toutes catégories de l’AFP, reçue dans la matinée par Emmanuel Hoog, prend acte des engagements écrits pris par le PDG concernant l’Afrique et le projet de région France. Elle se félicite de ces avancées qui sont le fruit de la mobilisation du personnel.
Par conséquent, elle appelle à la fin immédiate du mouvement de débrayage en cours depuis 10H00 sur les fils France et Afrique.
Elle confirme qu’une ASSEMBLEE GENERALE se tiendra ce lundi à 14H00 au 1er étage de la rue Vivienne. Au cours de cette AG, vos représentants vous informeront dans le détail de la teneur des discussions qui ont eu lieu ce lundi matin.

 

 

14/02/2013 - SIPAPress: Xavier Niel en lice pour reprendre l'agence photographique

Xavier Niel, fondateur de Free et actionnaire du Monde, a déposé une offre de reprise de l'agence photographique Sipa Press placée en redressement judiciaire, a indiqué mercredi soir à l'AFP une source proche du dossier, confirmant une information du site du journal gratuit Metro.

Six offres ont été présentées vendredi au comité d'entreprise de Sipa Press, a précisé une autre source.

Cette agence, fondée par le photographe turc Göksin Sipahioglu (décédé en 2011), emploie 61 personnes. Elle a été placée en redressement judiciaire en décembre par le tribunal de commerce de Paris.

Sipa Press faisait partie de Sipa, entité regroupant la jeune agence de presse Sipa News et FLS Ltd (ex-AP France), lâchée financièrement par sa maison mère, l'agence allemande Dapd.

FLS Ltd et Sipa News, qui avait pour ambition de devenir la deuxième agence de France à côté de l'Agence France-Presse, ont été mises en liquidation judiciaire en décembre.

Selon la Correspondance de la presse de jeudi, Sipa Média, anciennement Diora News, composé de "douze salariés et qui fait de l'édition déléguée et de l'animation de sites internet et mobile", a été rachetée par le fonds d'investissement français Maiasauras.

Jean-Pierre Vignolle, ancien directeur général de l'AFP, a été nommé directeur de Sipa Média, précise la publication spécialisée, qui indique que "le montant de l'aquisition n'est en revanche pas connu".

 

 

12/02/2013 - Une grève de 24 heures à l'Agence France-Presse, à partir de mercredi  13 février  08H00, a été votée mardi soir à l'appel de l'intersyndicale (toutes catégories) pour protester contre des projets de réorganisation rédactionnelle concernant l'Hexagone et le continent africain.

L'appel à la grève de 24 heures concerne le personnel travaillant en France et celui expatrié en Afrique. Il a été lancé par les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD et CFE/CGC qui dénoncent deux projets présentés par la direction de l'AFP. L'intersyndicale exige que la direction...

    - Le  retrait de "son projet de Région France", qui prévoit notamment de supprimer un niveau de hiérarchie dans les bureaux régionaux.

    - L'abandon du projet visant à transférer à Johannesburg une partie de la couverture de l'Afrique.

Ils estiment que ces réorganisations visent essentiellement à faire des économies en supprimant des emplois, ce que la direction dément.

Lors d'une assemblée générale, lundi, "les plus de 150 participants ont tous approuvé cet appel à la grève, sauf un, qui a voté contre", indiquent les syndicats dans un communiqué.

"De plus, un vote consultatif par mail a été organisé" : sur 279 votants, le scrutin a réuni "240 voix pour la grève, 35 contre, 4 abstentions", ajoutent-ils.

Selon la direction, quelque 1.125 salariés au total étaient appelés à se prononcer. L'agence compte 2.260 collaborateurs dans le monde.

Mardi, dans un communiqué, la direction a réaffirmé qu'aucun de ces deux projets, en France et en Afrique, n'était finalisé, soulignant qu'il y aurait "bien un document retravaillé avec de nouvelles propositions dans le cadre d'un projet de Région France"."La région Afrique mérite une réflexion approfondie. La concertation va se poursuivre, rien n'a été décidé", a-t-elle ajouté.  (France 24)

Un arrêt de travail de 17H00 à minuit avait déjà été observé le 31 janvier pour les mêmes motifs. (voir articles précédents)

 

 

08/02/2013 - La Mobilisation du personnel de l'AFP couronnée de succès - Après l'appel à un arrêt de travail  (voir article ci-dessous), à la sortie d'un long entretien avec la  Direction Générale  de l'AFP, l'intersyndicale annonce dans un communiqué le retrait par la direction  du "projet Pellegrin " de région France, et l'engagement de maintien du poste de Chef de Desk Francophone Afrique.(Voir communiqué de l'intersyndicale
 

07/02/2013 - Les personnels travaillant en France pour l'AFP ont été appelés jeudi par l'intersyndicale à un arrêt de travail de 17H00 à minuit pour protester contre des projets de réorganisation rédactionnelle concernant l'Hexagone et le continent africain.

Lors d'une assemblée générale au siège parisien de l'Agence, les organisations syndicales de journalistes ont dénoncé deux projets présentés par la direction de l'AFP.

Les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD et CFE/CGC de l'AFP exigent que la direction retire son projet de "Région France", qui prévoit notamment de supprimer un niveau de hiérarchie dans les bureaux régionaux.

Les organisations syndicales demandent aussi l'abandon du projet visant à centraliser à Johannesbourg une partie de la couverture de l'Afrique.

Les syndicats dénoncent des "réformes mortifères" et estiment que ces réorganisations visent essentiellement à faire des économies en supprimant des emplois.

La direction de son côté a souligné que la réorganisation du travail des sept bureaux régionaux en France se ferait à effectif constant et que les postes de hiérarchie qui seraient supprimés seraient transformés en postes de journalistes.

Les représentants des différents syndicats doivent être reçus le 8 février par le PDG de l'AFP, Emmanuel Hoog. (reprise sur France Info.fr) 

 

 31/01/2013 -  MAIS OU VA L'AFP?..... C'est sous ce titre que tous les syndicats de l'AFP viennent de diffuser un communiqué (voir communiqué) invitant le personnel à une Assemblée Générale de personnel le jeudi 31 janvier 2013.

Dans tous les services, dans tous les bureaux, les journalistes, cadres, employés, ouvriers de l'Agence se posent la question: mais où va-t-on avec cette direction?
Il y a 20 ans, il existait un consensus sur le rôle de l'AFP en tant qu'agence mondiale, fournisseur en gros de l'information pour les médias. Et aujourd'hui? Nul ne conteste que ce rôle doit être repensé, mais cela doit se faire en mobilisant les compétences autour d'une stratégie de développement s'appuyant sur les missions d'intérêt général de l'agence, expliquée par la direction et fruit d'un large débat avec l'ensemble du personnel.

Le contraire de ce que fait la direction actuelle ! Elle crée des faits accomplis, impose des choix contestables, instaure un climat de caporalisme, avance masquée... Les problèmes qui fâchent s'accumulent !...

" L'indépendance de l'AFP menacée de l'intérieur " ... Pour l'Association de défense de l'indépendance de l'AFP (ADIAFP), les menaces actuelles contre le statut de l'agence proviennent surtout de l'intérieur. En témoigne une déclaration récente de son rédacteur en chef. à voir sur:   http://www.sos-afp.org/fr/ADIAFP-jan2013


 

16/01/2013 - L'AFP et DPA retracent sur internet 50 ans d'amitié franco-allemande

L'AFP et l'agence allemande d'information DPA ont lancé mercredi un site internet dédié aux 50 ans du Traité de l'Elysée qui a scellé la réconciliation franco-allemande.

Les deux agences ont choisi de marquer ensemble le cinquantenaire de ce Traité d'amitié franco-allemand, signé le 22 janvier 1963 par le président Charles de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer, avec un site retraçant l'histoire des relations bilatérales de 1949 à nos jours, selon un communiqué commun.

Le site (www.50elysee.com), bilingue, propose notamment des dépêches d'époque des deux agences sur les grandes étapes du rapprochement des deux pays. Les textes sont agrémentés de photos issues de leurs fonds d'archives.

Ce portail "est le parfait reflet de ces regards croisés que les deux agences ont portés sur quelque 50 années de relations franco-allemandes", écrit en introduction le PDG de l'AFP, Emmanuel Hoog.

"Avec le portail internet commun (...) nous contribuons à la prise de conscience de l'importance de cette étape dans notre histoire commune", a commenté pour sa part Michael Segbers, PDG de DPA.

Le site offre la possibilité aux médias des deux pays d'y présenter leurs articles, photos ou vidéos sur ce sujet.

Il sera alimenté avec la production texte et photo des deux agences, qui doit culminer avec les festivités officielles du cinquantenaire les 21-22 janvier.

Les célébrations seront notamment marquées par le déplacement à Berlin du président français François Hollande, de son Premier ministre Jean-Marc Ayrault et d'une partie du gouvernement, ainsi que de plusieurs centaines de députés et sénateurs qui prendront part à des sessions communes aux côtés de leurs collègues des deux chambres du Parlement allemand, Bundestag et Bundesrat (info et photo  AFP via le point.fr)

1

 

*

   Les News News AFP ...  Archives des années précédentes ..   

année 2013       année 2012      année 2011      année 2010       année 2009       année 2008 

 

Copyright © 2008/2013 Amicale AFP/- Contact technique du site: