News AFP 2015  (les informations et liens favoris sur l'entreprise AFP) 

  

 

Retour  INDEX   /  Le Bureau  / Agenda   /  Publications  /   News Adhérents  /  News AFP

 

 

     

News Afp : année 2017-2016   année 2015    année 2014    année 2013    année 2012    année 2011    année 2010    année 2009    année 2008 

    Les dernières News de l'AFP... et du "club" des Agences de presse - ANNE 2015

 

4 décembre 2015 - Jean-Louis Guillaud, ancien PDG de l'A.F.P, est décédé à l'âge de 86 ans, a annoncé vendredi son fils, l'amiral Edouard Guillaud.

né le 5 mars 1929 à Caen (Calvados) dans une famille d’enseignants, Jean-Louis Guillaud, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, a mené une carrière de journaliste dans la presse écrite, puis télévisée. Après avoir été journaliste politique successivement à la Société générale de presse (1953-1958), à Paris-Jour (1958-1960), à France-Soir et au Nouveau Candide (1961-1963), il entre à l’ORTF en 1963. Il y a occupé successivement les fonctions de rédacteur en chef, de directeur adjoint, puis de directeur de l’actualité télévisée (1968-1969).

Chargé de mission au secrétariat général de la présidence de la Républiques sous Georges Pompidou de 1970 à 1972, il a été directeur de la régie des stations régionales et de la troisième chaîne de l’ORTF de 1972 à 1974, puis a été nommé directeur général en 1975 .

 M. Guillaud a ensuite été PDG de TF1 de 1978 à 1981, directeur des activités télévisées du groupe Hachette de 1984 à 1987, avant de devenir PDG de l’AFP, de 1987 à 1990.

 Il a également été président de TVFrance International (TVFI), organisme de soutien à l’exportation des programmes audiovisuels français. (Info le monde /portrait tiré d'une photo AFP)

 

 

16 novembre 2015 - Cinq nouveaux administrateurs à l'AFP. Le Conseil supérieur de l’AFP a nommé les 5 personnalités qualifiées qui siégeront au conseil d’administration de l’agence de presse : Julia Cagé, professeur d’économie à Sciences Po Paris  Catherine Constant-Grisolet, coordinatrice pédagogique et directrice des productions de l’ESRA  Marie-Christine Levet, entrepreneur, membre des Entrepreneurs Réunis  François Morinière, directeur général d’Oeneo  Agnès Pannier-Runacher, directrice générale de la Compagnie des Alpes.

Ces personnalités complètent ainsi le conseil d’administration composé par ailleurs de : Martin Adjari, directeur général de la DGMIC, Romain Nadal, directeur de la communication et de la presse et porte-parole du ministère des Affaires Etrangères,  Amélie Verdier, secrétaire générale de l’APHP, Marie-Christine Saragosse, présidente-directrice générale de France Médias Monde, Laurent Guimier, directeur de France Info, Louis Dreyfus, président du directoire du Monde, Sofia Bengana, éditrice au pool News du Figaro, Laurent Couronne, directeur général adjoint du Groupe La Montagne, Soizic Bouju, éditrice au Groupe La Montagne, Jean-Luc Evin, rédacteur en chef à Ouest-France.

Les représentants du personnel AFP sont Djilali Belaïd, Philippe Faye et Sylvie Maligorne.

 

 

10 novembre 2015 - Grève des syndicats du livre: pas de quotidiens nationaux mardi par solidarité avec un appel à la grève de 24 heures à l'Agence France-Presse

Aucun quotidien national ne sont parus le mardi 10 novembre, selon le groupe de distribution Presstalis, en raison d'une grève organisée par la CGT du Livre par solidarité avec un appel à la grève de 24 heures à l'Agence France-Presse dans le cadre d'une négociation sociale.  "Alerté par la situation inadmissible des salariés de l'AFP, le Comité Inter CGT (...) a pris la décision d'une non-parution des quotidiens nationaux datés du 10 novembre", a indiqué le syndicat dans un communiqué.

La CGT a dénoncé un "diktat de la direction de l'AFP" qui "fait écho à la volonté du gouvernement de redéfinir et d'abroger les règles sociales". Le syndicat de la presse quotidienne nationale (SPQN) a vivement réagi, en "s'insurgeant contre un tel blocage". "Pourquoi les quotidiens nationaux sont-ils pris en otage, dans le cadre d'une négociation qui ne les concerne pas directement, et qui a trait à l'accord d'entreprise de l'AFP?", a-t-il dit dans un communiqué.

Le président de l'AFP, Emmanuel Hoog, avait annoncé en juillet sa volonté de dénoncer tous les accords sociaux en vigueur, pour aboutir à un accord unique d'entreprise. Cette décision avait déclenché plusieurs jours de grève, d'abord à l'appel de tous les syndicats (CGT, SNJ, FO, CFDT, SUD, CFE-CGC), puis de seulement quatre d'entre eux, sans le SNJ et la CFDT, majoritaires chez les journalistes (voir / revoir l'info ci-dessous Le PDG de l'AFP déclare la guerre aux salariés : les  " infos " au fil des prochains jours .... )

Un appel à la grève de 24 heures

Ces deux syndicats, ainsi que SUD, ont décidé de rester à la table des négociations. La CGT, FO et la CFE-CGC, qui ne participaient plus aux discussions, sont revenus jeudi à la table des négociations. Mais lundi, ils ont accusé la direction d'avoir "maintenu sa volonté de faire table rase des acquis du personnel" et de vouloir "imposer au personnel de travailler plus pour gagner moins", avec "la baisse, parfois considérable, des salaires d'embauche de plusieurs catégories de personnel.

Un nouvel accord ne peut pas être construit en sacrifiant les acquis sociaux: RTT, congés, horaires et conditions de travail, salaires, emploi, perspectives de carrière", ont-ils estimé.

Les trois syndicats avaient lancé un appel à une grève de 24 heures, valable depuis lundi 9 novembre 14H00. Les fils français et étranger de l'AFP n'étaient pas affectés lundi, a indiqué la direction. Le fil économique a été perturbé.

Il s'agit de négociations internes à l'AFP", a commenté la direction de l'AFP. "Le socle de salaires et de congés proposé par la direction au début des négociations est déjà supérieur aux barèmes du Syndicat de la presse quotidienne nationale", a aussi fait valoir la direction, une grille à laquelle les syndicats grévistes veulent que le personnel de l'AFP soit rattaché. "La CGT Livre demande le rattachement de l'accord d'entreprise de l'AFP aux conventions collectives de la Presse quotidienne nationale", a souligné le SPQN. "Dans un contexte où la CGT est revenue à la table de négociations de l'AFP, les discussions sont ouvertes. De fait, toutes les propositions de la direction se situent au-dessus de minimas des accords Presse quotidienne nationale", a-t-il ajouté. ( Reprise Internet du Point et de BFM TV)

 

 

 

 

 ... Le PDG de l'AFP déclare la guerre aux salariés : les  " infos " au fil des prochains jours ..... 

- 22 juillet 2015 -  Communiqué des administrateurs de l'AFP représentant la presse, les médias audiovisuels et les pouvoirs publics

Les administrateurs représentant la presse, les médias audiovisuels et les pouvoirs publics ont apporté, à l’unanimité, leur soutien à Emmanuel Hoog et à la direction de l’AFP dans leur démarche de négociation d’un accord unique d’entreprise, lors d’un conseil d’administration qui s’est tenu le 20 juillet 2015.

Cet accord vise à refondre et rénover les 117 accords existants, dans le cadre d’un calendrier de négociations aujourd’hui clarifié. Ils ont apporté leur attachement à cette démarche de modernisation qui doit permettre à l’AFP de rester un acteur mondial de premier rang, dans un environnement fortement concurrentiel. (Info afp.com)

 - 17 juillet 2015 - La grève à l’AFP suspendue jusqu’en septembre

La grève à l’AFP a été suspendue le jeudi 16 juillet à l’issue d’une assemblée générale où les syndicats ont donné rendez-vous au personnel en septembre.

Auparavant l'intersyndicale de l'AFP avait publié le communiqué suivant : ....

L’ensemble des syndicats de l’AFP (CGT, SNJ, FO, CFDT, SUD, CFE-CGC) constate que le PDG Emmanuel Hoog a tenu ce jeudi matin un comité d’entreprise extraordinaire au cours duquel il a confirmé son intention de dénoncer l’ensemble des accords sociaux en vigueur à l’agence.

Ce comité d’entreprise extraordinaire s’est tenu en l’absence de tous les élus du personnel et sans la signature du secrétaire du CE.

Les six syndicats dénoncent unanimement ce passage en force qui témoigne d’un mépris vis à vis des organisations syndicales et du personnel, à ce moment-là en grève et qui a clairement fait savoir ces derniers jours qu’il refusait la dénonciation des accords.

Par cet acte, le PDG a ouvertement choisi de se couper de l’ensemble des salariés.(Info Intersyndicale de l'AFP)

- Mercredi 15 juillet 2015 : Quatre syndicats de l'Agence France-Presse (CGT, FO, Sud, CFE-CGC), représentant la majorité du personnel, ont annoncé ce mercredi qu'ils appelleraient à une nouvelle grève de 24 heures lors d'une AG prévue à 14h30, pour demander à la direction de renoncer à dénoncer tous les accords sociaux en vigueur.

Le PDG de l'AFP a indiqué la semaine dernière qu'il comptait dénoncer l'ensemble de ces accords lors d'un comité d'entreprise extraordinaire le jeudi 15 juillet à 9 heures.

- Vendredi 10 juillet 2015 : Au 4ème jour de la grève à l’AFP, l’intersyndicale CGT-FO-SUD-CFE/CGC a proposé à l’assemblée générale du personnel de faire une parenthèse pendant le week-end prolongé et de reprendre la grève le mercredi 15 juillet à 14h30. UNE NOUVELLE ASSEMBLEE GENERALE se tiendra donc le MERCREDI 15 juillet à 14h30.

- Mercredi 8 juillet 2015 - 16h55 : Communiqué des syndicats CGT, FO, SUD, CFE-CGC et CFDT: La grève reconduite par tous les syndicats

Encore plus de monde que la veille à l’assemblée générale du personnel qui s’est réunie ce mercredi pour voter à la quasi-unanimité la reconduite de la grève commencée le 7 juillet. Tous les syndicats de l’Agence (CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, SNJ et SUD) se sont prononcés en faveur de la poursuite de cette grève.
En province, sur 68 votants, 56 ont voté pour la grève, 7 contre, 5 abstentions.
Les syndicats CGT, FO, SUD et CFE-CGC de l’AFP appellent le personnel à une NOUVELLE ASSEMBLEE GENERALE le JEUDI 9 juillet à 14h30, toujours dans la salle des desks de la rue Vivienne. Ils appelleront le personnel à RECONDUIRE LA GREVE pour 24 heures et feront de nouvelles propositions pour AMPLIFIER le mouvement et sa visibilité.

- Lundi 6 juillet 2015 : Les syndicats CGT, FO, SUD, CFE-CGC, CFDT, SNJ, APPELLENT A LA GREVE le mardi 7 juillet 2015.

En annonçant ce vendredi la prochaine dénonciation des 117 accords et des conventions d'entreprise, c'est-à-dire l'ensemble des acquis sociaux, le PDG Emmanuel Hoog a déclaré la guerre aux salariés de l'AFP. RTT, congés, horaires et conditions de travail, salaires, emploi, perspectives de carrière : tout est remis en question si le PDG franchit le pas. (Info syndicale)

  Voir le communiqué syndical  -----  Voir le communiqué du SNJ-AFP   ----  Présentation DIR. du projet d'Accord entreprise  

Grève de l'AFP;  articles de presse : .... Le Monde du 8 juillet 2015

 

-------------------

 

L'Agence France-Presse a annoncé le lancement d' "AFPTV Live", une nouvelle offre vidéo "AFPTV Live" à destination des chaînes de télévision proposant plus de 500 flux vidéo en direct par an.

"Avec cette nouvelle offre, l'AFP accélère nettement sa production de directs vidéo puisque celle-ci est triplée à partir de juin", a précisé l'agence dans un communiqué. 

L'AFP proposera à ses abonnés des live de sommets internationaux et d'événements sportifs et culturels notamment. 

"En 2015, des dizaines d'heures de flux vidéo en direct" lors des attentats de Paris en janvier "ou après le crash aérien dans les Alpes en mars ont été proposées", rappelle l'AFP, soulignant que "les couvertures live s'étendent désormais à tous les pays". (Info AFP sur Google / photos Y. Tassel)

 

 

 08 juin 2015 - L'AFP signe son Contrat d'objectifs et de moyens 2014-2018 avec l'Etat

La ministre de la Culture et de la Communication Fleur Pellerin et le président de l'AFP Emmanuel Hoog ont signé lundi le Contrat d'objectifs et de moyens (COM) de l'AFP pour la période 2014-2018."Ce contrat signale un effort tout particulier de l'Etat pour accompagner l'Agence puisque ses moyens sont augmentés de 1,4%" par an en moyenne, a souligné Mme Pellerin, rappelant que l'AFP "s'est engagée à maintenir ses dépenses dans une évolution de l'ordre de 1%".

"Je suis très heureux de signer ce COM, qui refonde la relation entre l'Etat et l'AFP, dans une logique de développement. Nous avons réassuré nos bases en nous donnant des perspectives dans le monde complexe de la presse et du numérique", a commenté M. Hoog.

"C'est un accompagnement fort de l'Etat, car le geste budgétaire est là", a ajouté le PDG, soulignant que l'AFP avait pour priorités notamment le sport et la vidéo, "où nous avons de grandes marges de progression".

Le COM prévoit que l'Etat verse à l'AFP 125,5 millions hors taxe en 2015, dont 20,5 millions au titre des abonnements et 105 millions en compensation de la mission d'intérêt général désormais reconnue à l'AFP. Ce montant total, de 119 millions en 2014, augmentera légèrement et atteindra quelque 127 millions en 2018. 

Le contrat prévoit des effectifs stables et une masse salariale en hausse limitée à 1% par an en moyenne, à un rythme plus faible que celui des années précédentes. 

Ce COM est le premier qui définit la mission d'intérêt général dévolue à l'AFP, reconnue par la Commission européenne et qui lui permet de toucher en contrepartie une subvention de l'Etat. Il inclut aussi la création de la filiale technique, qui recevra plus de 26 millions d'euros de prêts apportés par la Caisse des Dépôts, la Banque publique d'investissement (BPI) et une banque privée.(Info AFP)

 

 

 

3 juin 2015 - Nous avons appris avec tristesse  le décès brutal à l’âge de 52 ans d’Anne-Marie Dodart dans la nuit de dimanche à lundi.

Anne-Marie était éditrice au desk photo à Paris. Elle avait intégré l’AFP en 1995. Elle avait démarré sa carrière comme journaliste texte en travaillant pour des journaux américains avant d’entrer comme éditrice photo à l’agence SIPA puis de rejoindre l’AFP. Le service photo a été bouleversé par l’annonce de son décès. Anne-Marie était mariée et mère de trois filles âgées de 12, 17 et 19 ans. 
 Franco-américaine parfaitement bilingue, diplômée de l'école de journalisme de l’Université de Missouri aux Etats-Unis, elle était passionnée par l’actualité. Sa voix reconnaissable entre toutes, sa sagacité professionnelle et son ironie vont cruellement manquer à ses collègues du service photo et à tous ceux qui ont travaillé avec elle. Des messages de sympathie peuvent être envoyés à secr.photo@afp.com(qui transmettra) ou à la famille Dodart-Anemoyannis, 22 rue des Vertus, 75003 Paris.

Emmanuel Hoog a exprimé son émotion après cette disparition et a souhaité présenter ses condoléances à la famille d’Anne-Marie. (Info AFP)



 

28 mai 2015 - L’AFP annonce la constitution du Comité Stratégique de sa filiale AFP BLUE

Le Comité Stratégique d’AFP BLUE est composé de 5 membres : le Président de l’Agence France-Presse, Emmanuel Hoog, deux représentants de l’AFP, et deux représentants indépendants, Valérie Peugeot et Jean-Pierre Caffin, qui viennent d’être nommés.

Valérie Peugeot est en charge des questions de prospective au sein du laboratoire de sciences humaines et sociales d'Orange Labs et est également Présidente de l’association Vecam.
Après une formation initiale en droit et sciences politiques, Valérie Peugeot a travaillé successivement au Parlement européen puis dans différents think-tanks autour des enjeux de politique européenne, de mondialisation et de société de l’information. Elle a rejoint le Groupe Orange en 2005.
Ses sujets d'étude touchent notamment le futur du web, l'ouverture des données, l'internet des objets, l’open data, le big data, la ville intelligente, l'usage des communautés créatives, la place des données personnelles dans l’économie du web et l’économie collaborative. Elle préside l’association Vecam qui met en débat les questions politiques et sociales liées aux technologies de l’information et de la communication, notamment les enjeux de biens communs informationnels ou de propriété immatérielle.
Jean-Pierre Caffin a rejoint en 2010 le Cabinet de consulting international Bain et Cie après 18 ans passés au sein d’un groupe industriel international et 21 ans à la direction du groupe Prisma Presse. Senior executive advisor, il mène des missions de conseil stratégique pour des sociétés appartenant aux secteurs de l’industrie et des médias.
Ingénieur de l’Ecole Centrale de Lille puis diplômé de l’Institut d’Administration des Entreprises de Paris et de la Harvard Business School, il rejoint en 1970 la société Norton France où il interviendra au niveau de la DSI puis de la direction du groupe en charge de la direction administrative et financière. En 1988 il entre à la direction du groupe Prisma Presse comme directeur administratif et financier puis directeur général adjoint.
« Nous sommes très heureux d’accueillir deux personnalités très différentes mais complémentaires dont la connaissance des médias et des technologies numériques ainsi que les compétences économiques au niveau européen et international vont nous permettre d'accompagner le développement d'AFP BLUE et donner un nouvel élan aux orientations stratégiques et aux innovations techniques nécessaires pour accélérer la mutation des agences de presse. » a déclaré Emmanuel Hoog, Président-Directeur

 

 

27 mai 2015 - L'AFP recevra une dotation publique en hausse de 1,4% par an en moyenne au cours de la période 2014-2018, avec des effectifs stables et une masse salariale contenue, selon les termes du Contrat d'objectif et de moyens (COM) conclu avec l'Etat, a indiqué mardi son PDG Emmanuel Hoog.

L'AFP a par ailleurs présenté mardi devant son conseil d'administration un résultat net 2014 en léger déficit (-2,2 millions) pour un chiffre d'affaires en hausse de 3,5%, à 290,7 millions, et une marge d'exploitation de 16 millions. Les recettes de la vidéo ont notamment augmenté de 29%. 

Le COM, qui devrait être officiellement signé dans quelques jours, prévoit que l'Etat verse à l'AFP 125,5 millions HT en 2015 dont 20,5 millions au titre des abonnements et 105 millions en compensation de la mission d'intérêt général désormais reconnue à l'AFP. Ce montant total, de 119 millions en 2014, augmentera légèrement et atteindra 127 millions environ en 2018. 

Le COM prévoit aussi des effectifs stables et une masse salariale en hausse limitée à 1% par an en moyenne, à un rythme plus faible que celui des années précédentes. 

Ce COM est le premier qui définit la mission d'intérêt général dévolue à l'AFP, reconnue par Bruxelles et qui lui permet de toucher en contrepartie une subvention de l'Etat. Il inclut aussi la création de la filiale technique, qui recevra plus de 26 millions d'euros de prêts apportés par la Caisse des Dépôts, la BPI et une banque privée. Il reprend aussi les priorités de développement de l'AFP, à savoir la vidéo et le sport. 

L'AFP s'engage de son côté à réaliser une marge d'exploitation de 7 à 9% par an (contre 4 à 5% actuellement), afin de pouvoir financer son développement et réduire sa dette. Ses produits commerciaux devront augmenter de 2,2% par an en moyenne, contre +0,5 % réalisé entre 2009 et 2013. 

Le COM prévoit aussi que l'AFP conclue un grand accord collectif en renégociant les accords existants. 

"Toutes les entreprises de presse ont réduit leurs effectifs", a fait valoir le PDG Emmanuel Hoog. "L'AFP n'a pas fait ce choix, mais en contrepartie la modération salariale s'impose collectivement".  

Dans ce COM, "nous avons réussi à avoir une trajectoire très claire, très simple et pas trop détaillée", a-t-il ajouté. "L'Etat aura un droit de regard sur les sommes qu'il verse, mais l'AFP garde les coudées franches pour opérer en toute indépendance dans un secteur plein d'incertitudes", s'est-il félicité. 

Fin 2014, l'endettement net de l'AFP s'élevait à 39,5 millions d'euros et devrait augmenter pour atteindre 49,8 millions fin 2015 en raison notamment des prêts souscrits par la filiale technique pour financer les investissements d'avenir (vidéo, innovation, renforcement des services aux clients et de la fiabilité numérique). 

Dans un communiqué, les représentants du personnel ont regretté que ces engagements supposaient "une poursuite du gel des salaires décidé en 2012".  ( L'Express via Google)

 

 

 

19 mai 2015 - Nous apprenons le décès dans sa 83éme année de LEPEYTRE René. Ancien opérateur puis chef de quart. Il a également travaillé à l’Assemblée Nationale

 

 

 

 

 

 

 

13 mars 201 - Deux nouvelles nominations à l'AFP ,

 

Philippe Massonnet 56 ans est nommé Directeur de la région Asie-Pacifique . Il a été directeur de l'information de l'Agence France-Presse de  2009 à 2014. Il a débuté sa carrière en 1981 et a notamment été journaliste indépendant en Chine pour la presse écrite et la télévision de 1985 à 1989. Entré à l’AFP en 1990 au service économique, puis correspondant en Chine de 1992 à 1996, il a été reporter puis adjoint au service des informations générales de 1997 à 1999, avant d’en prendre la tête de 1999 à 2002. Il a ensuite été nommé Directeur du bureau de Pékin de 2002 à 2008 et a occupé le poste de Directeur  de la région Europe Afrique de 2008 à 2009.

Diplômé du Centre Universitaire d'Enseignement du Journalisme et de l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales, Philippe Massonnet est un spécialiste de la Chine, pays auquel il a consacré trois livres.

Il succède à Gilles Campion qui est nommé Directeur du bureau de Genève.

Yacine Le Forestier est nommé co-gérant d’AFP GmbH, la filiale allemande de l’Agence France-Presse. IL exercera dans le même temps la fonction de chef du bureau de l’AFP à Berlin et pourra s’appuyer sur un chef de la rédaction qui collaborera avec lui sur les aspects liés à l’activité éditoriale.

L’objectif de cette nomination est de renforcer la structure de direction des filiales allemandes. Yacine Le Forestier sera l’adjoint du gérant de la GmbH Andreas Krieger.

Le rôle du nouveau co-gérant sera notamment d’améliorer la coordination éditoriale entre le Bureau de Berlin et l’AFP GmbH.

De par ses précédentes fonctions de gérant du SID, la filiale de l’AFP dédiée aux sports en Allemagne, Yacine Le Forestier veillera également à ce que cette société continue à se développer en profitant du développement stratégique mondial de l’AFP dans ce domaine, en liaison avec les services parisiens du marketing et des sports. Il épaulera le nouveau gérant du SID appelé à être nommé dans les prochains mois. Enfin, il viendra renforcer le service commercial en  Allemagne en apportant son expertise, en particulier sur le terrain sportif.

 Yacine Le Forestier, 50 ans, est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Entré à l’AFP en 1989, il a été journaliste à Berlin et Francfort, à Lyon à Londres puis rédacteur en chef chargé des questions économiques à Paris de 2005 à 2007. Il a dirigé le bureau de Bruxelles de 2007 à 2012 avant d’être nommé rédacteur en chef puis gérant du SID.

 

05 mars 2015 - Double démission et nouvelle nomination après l'annonce erronée du 28 février par l'AFP, de la mort de Martin Bouygues.

 

Le PDG de l'AFP, Emmanuel Hoog, sur proposition de Michèle Léridon, directrice de l’Information, a nommé Philippe Onillon directeur de la région France pour succéder à Bernard Pellegrin. Il prendra ses fonctions en début de semaine prochaine.

Le directeur de la Région France Bernard Pellegrin et le rédacteur en chef France Didier Lauras ont présenté jeudi leur démission, qui ont été acceptées.  
La première mission du nouveau directeur sera de tirer toutes les conséquences des dysfonctionnements qui se sont produits le samedi 28 février.

L’analyse des défaillances et des éventuelles fautes individuelles qui ont conduit à la diffusion d'une information erronée est pour sa part achevée et les suites à donner au regard des responsabilités individuelles interviendront dans les prochains jours.

La direction remercie Bernard Pellegrin et Didier Lauras pour le travail accompli au service de la région France. Bernard Pellegrin, ancien directeur adjoint de l'Information, a créé cette région dont il a pris la direction en 2012. Il a mis en place de nombreux partenariats avec les autres médias, renforcé les liens avec les clients de l’AFP et contribué à la réflexion sur l’évolution des services et du réseau. A ses côtés, Didier Lauras a animé la rédaction en chef France, avec un grand engagement et un véritable esprit d’équipe. Ils se verront proposer d'autres fonctions de responsabilité.

Philippe Onillon, 52 ans est entré à l'AFP en 1989 il a notamment été journaliste à Lyon, à Londres, à la direction du développement multimédia, chef du département économique et adjoint au directeur Europe Afrique. Il est depuis janvier 2013 adjoint à la direction de l’information.(source afp)

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel va engager une "procédure d'analyse" après la reprise par des radios et des télévisions de l'annonce erronée faite par l'AFP de la mort de Martin Bouygues, a indiqué vendredi le président du CSA, Olivier Schrameck. "Nous avons décidé d'engager une procédure d'analyse de cette anomalie et le Conseil sera conduit donc à en délibérer",

Le CSA, autorité de régulation des médias audiovisuels, n'inclut pas dans son champ de compétence les agences de presse comme l'AFP.Mais il a chargé l'un de ses groupes de travail d'analyser la façon dont l'information avait été reprise par les radios et les télévisions, a précisé le CSA.

Ses conclusions seront ensuite portées à la connaissance du Conseil, qui se réunit en séance plénière chaque mercredi.

 

 

04 mars 2015 - A partir de juillet 2015, à l'exception des services de l'AFP, l'Agence Française de Coopération avec les médias africains ne leur distribuera plus de programmes. Un changement de stratégie précipité par des coupes budgétaires.

Les courriers qui sont partis il y a quelques jours de l'avenue de Wagram risquent de faire tousser les patrons des chaînes publiques africaines. Étienne Fiatte, directeur général de Canal France International (CFI), le couteau suisse du Quai d'Orsay en matière de coopération avec les médias du Sud, leur annonce l'arrêt, à partir de juillet, de la distribution de programmes (à l'exception de ceux de l'Agence France Presse) dont ils bénéficiaient depuis 1989. L'an dernier, CFI a en effet fourni plus de 770 heures de documentaires et de films et surtout 300 heures de sujets d'information aux télévisions du continent.

"Nous avions prévu d'y mettre fin, mais pas aussi brutalement. L'activité était initialement programmée jusqu'en 2017", reconnaît le patron, passé auparavant par le ministère des Affaires étrangères et l'Institut national de l'audiovisuel (INA). Très critique envers un système qui s'apparentait trop selon lui à de l'assistanat, Étienne Fiatte avait, dès son arrivée à la tête de CFI en 2008, fait évoluer le dispositif. Il avait ainsi demandé aux chaînes une contrepartie financière. Des abonnements à prix modérés - au maximum 14 000 euros par an -, très loin des montants réellement engagés - 1,1 million d'euros l'an dernier. (information de diverses sources Internet)

 

Mercredi 19 février 2015 - Accord députés-sénateurs sur la réforme du statut de l'AFP

Députés et sénateurs se sont mis d'accord mercredi sur une version de compromis de la proposition de loi sur la modernisation de la presse, notamment sur la réforme du statut de l'AFP, dont ils ont renforcé le conseil supérieur, a-t-on appris de sources parlementaires.

Le texte issu de cette commission mixte paritaire (CMP, 7 députés, 7 sénateurs) devra être maintenant votée en séance par les deux chambres.

La réforme de la gouvernance de l'AFP allonge le mandat de son PDG de 3 à 5 ans et modifie son conseil d'administration en diminuant le nombre de représentants de la presse (qui sont aussi ses clients) et en y faisant entrer cinq personnalités, dont trois ayant une expérience européenne ou internationale, nommées par le conseil supérieur de l'agence.

La CMP n'a pas gardé la création, introduite au Sénat, d'une commission de surveillance par fusion du conseil supérieur et de la commission financière de l'AFP mais elle a renforcé les compétences du conseil supérieur, doté notamment d'un rôle consultatif accru, selon des sources parlementaires.

Le conseil supérieur de l'AFP, qui se réunira au moins deux fois par an contre une fois actuellement et qui pourra adresser des observations au Pdg, aura la mission de veiller à la pérennité de l'AFP. Il devra être obligatoirement consulté par le Pdg de l'Agence avant toute décision stratégique et sur le projet de contrat d'objectifs et de moyens (COM) conclu entre l'Etat et l'Agence. Et le Pdg sera tenu de répondre à toutes les demandes d'audition de ce conseil.

Ce conseil supérieur, qui pourra rendre public ses avis, devra tous les ans remettre un rapport au Parlement sur la situation de l'agence.

Le conseil d'administration de l'AFP devra par ailleurs se réunir au moins quatre fois par an, contre au moins deux fois actuellement.

Le texte transcrit aussi les mesures réclamées par la Commission européenne en échange de la reconnaissance des missions d'intérêt général de l'AFP et de la clôture de la plainte pour aide d'État déposée par un concurrent allemand.

Dorénavant, les versements de l'Etat (126 millions d'euros en 2015) devront être distingués entre le paiement des abonnements commerciaux et la compensation des missions d'intérêt général de l'AFP fixées par son statut, qui lui demande notamment d'être «un organisme d'information à rayonnement mondial».

Bruxelles demande également que l'AFP soit soumise au droit commun en matière de faillite et que ses activités hors mission d'intérêt général fassent l'objet d'une comptabilité séparée.

Les députés et sénateurs ont aussi entériné les autres dispositions du texte, notamment celles concernant la distribution de la presse, un secteur en grande difficulté.

L'article né au Sénat de «l'amendement Charb» inscrivant dans loi la défiscalisation des dons émanant de particuliers et effectués au bénéfice d’associations ou de fonds de dotation exerçant des actions concrètes pour le pluralisme de la presse d'information politique et générale a été complété pour en sécuriser l'application, par exemple en le limitant aux seules associations d'intérêt général.

Par coordination la CMP a supprimé l'article qui ouvrait aux fonds de dotation la possibilité de concourir à des actions de modernisation de la presse. (Reprise sur Internet de divers médias)

 

 

 

 

19  janvier 2015 - Jean-André Basset, 87 ans, nous a quittés  au début de l’année à Royan où il avait établi ses quartiers depuis quelques années.

Longtemps chroniqueur judiciaire aux informations générales il avait notamment couvert avec ses collègues  le procès Barbie à Lyon.  Sa chronique l’avait également amené à connaître des événement tragiques en Nouvelle Calédonie. Il avait également dirigé le bureau de Lisbonne au cours de la période transitoire  suivant la Révolution des Œillets.

 Son dernier poste à l’étranger l’avait conduit à Tunis.

Syndicaliste actif Jean-André était aussi une référence tant sa mémoire des péripéties de l’Agence était vive. Son esprit et sa gentillesse étaient appréciés des quelques amis qu’il rencontra régulièrement pendant des années dans les parages de la Bourse. Quelques actifs avaient également le privilège d’affronter sa verve au sein d’une amicale informelle dite des « crocos ».

Adieu  l’ami. (PHT)

 

 

 

19 janvier 2015 - Notre ami et collègue Jacques Lhuillery, directeur du bureau de Tokyo et grand journaliste de l'AFP, est décédé ce 18 janvier d'un cancer à l'âge de 61 ans

Il suivait un traitement depuis fin novembre dans un hôpital de Brest, dans sa Bretagne qu'il aimait tant, entouré de sa famille.

Jacques adorait son métier d'agencier. Il avait eu une brillante carrière, enchaînant des postes aussi variés que Téhéran, Madrid, La Haye, Beyrouth, Lagos ou Abidjan. Sinologue, attiré depuis toujours par l'Asie, il avait pris la direction du bureau de Tokyo en juillet 2012 et s'était pris de passion pour la culture de ce pays, qu'il nous faisait découvrir avec un réel talent de conteur.

Son humour et sa bonne humeur vont nous manquer.
Nos pensées vont à son épouse Denise, à ses cinq enfants et à son frère Pierre, notre collègue et ami .
(PHT)

 

 

17 janvier 2015 - Evénement devenu exceptionnel ces dernières années, une impressionnante assemblée s'était réunie ce jeudi 15 janvier 2015  en fin d’après midi au restaurant d’entreprise de l’AFP pour le pot de départ en retraite de deux cadres des services techniques de l’AFP, DAYRAS  Bernard entré à l’AFP en mai 1979 et GOURNAY Gérard entré un mois plus tôt .

Entre 150 à 200 participants (voir bien plus suivant les estimations des uns et autres), étaient présents au 1er étage de l’immeuble de la place de la Bourse pour honorer ces deux partants.  

Des membres de la direction, des amis journalistes, de nombreuses personnes des services administratifs et surtout, une imposante représentation des différents services  techniques de l’AFP sans oublier des  « anciens » venus saluer les deux nouveaux retraités et se replonger quelques moments dans les conversations avec les uns et autres convives dans leurs passionnants souvenirs professionnels de leurs longues années passées en ces lieux .

Pour Gérard  « monté » spécialement sur Paris pour fêter son départ, l’occasion lui était ainsi donnée pour retrouver avec grande émotion ses anciens collègues parisiens quittés en 1983 pour prendre à Strasbourg le poste alors nouvellement créé, de responsable du Centre Technique Régional.

Photo Doucet Régis - Les jeunes retraités entourant E. Hoog venu les saluer  

Bernard (Nanar) avec sa verve bien personnelle devait rappeler avec grand humour son exaltant et diversifiant cheminement professionnel dans une très grande et constante évolution technologique depuis son arrivée à l’AFP il y 35 ans jusqu’à prendre ces dernières années la responsabilité technique de la région France tout en assumant parallèlement depuis 1997, une importante fonction syndicale dans l’entreprise.

Après les discours de circonstance à l’attention des deux partants de Caroline RAVETON (Directrice des systèmes d'information) et de Remi TOMASZEWSKI Directeur Général de l’AFP excusant Emmanuel HOOG et la directrice de l'information Michèle LERIDON  retardés pour une réunion de crise (Charlie Hebdo), de nombreux applaudissements devaient précéder repris en cœur par la plupart des participants, une chaleureuse  "A la !… »,…. l’ancestrale hymne des typographes qui avec le temps qui passe survit encore malgré un progressif oubli par la profession et les métiers connexes .

Bonne retraite Bernard et Gérard et au plaisir de vous revoir au repas annuel des anciens et plus si affinité à ..  l’Amicale des Anciens de l’AFP  (HR)

 

Rubrique News AFP mise en ligne : R Heinrich  

*

   Les News News AFP ...  Archives des années précédentes ..   

  Année 2014       Année 2013      Année 2012      Année 2011         Année 2010         Année 2009        Année 2008 

 

Copyright © 2008/2015 Amicale AFP